Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Un"

Journal

Un soir de Tempête

Un soir de tempête, les Mouettes surfent avec le vent le long de la côte.                      

Journal

Des fins d'Après-Midi bleues

Il y a aussi des fins d'Après-midi Bleues. Bleu de Prusse, Bleu Cobalt, Bleu Nuit, Bleu Egyptien, Persan, Turquoise, Marine, de Prusse et autres Acier,Pastel,Lavande...Tout est bleu. Mais pas de Bleu à l'Ame ce soir, car l'Instant est paisible avec l'Océan qui vous parle inlassablement de ses Voyages lointains. Plus encore, lorsque le regard se resserre, tout est transformé, chamboulé. Alors on se retrouve dans un autre Univers, Bleu.    

Journal

Poussé par le vent du nord, un Nuage est passé

Poussé par le Vent du Nord un Nuage est passé au dessus de la Lande. Ici, rien n'arrête les nuages. Ils ne font que passer. Ils continuent leur Voyage vers l'Océan ou au-delà de l'Estuaire selon les Vents.      

Journal

Au détour d'un Chemin, se laisser Impressionner

Parfois, au détour d'un chemin, il n'y a rien à dire, rien à écrire, simplement se laisser impressionner.   

Journal

Les Marais, un Matin d'Hiver

Les Chasseurs à la Tonne ont quitté les Marais. Tout est silence. Seuls sur la mare, les appelants cancanent. 
De l'autre côté du Bosquet, un autre Monde s'agite, bruyamment, continuellement....         

Journal

L'impression d'être sur le quai d'un Port

Sous le ciel plombé de Mars, la Lumière rasante du petit matin enlumine les Tamaris des Mattes. Rapidement la noirceur du ciel traverse l'Estuaire et se dilue sur l'autre Rive avec les Eaux de la Rivière avant de se déchirer en lambeaux de pluie. On aime venir ici, pour avoir cette impression d'être sur le quai d'un Port. D'autres, appuyés a la Digue, rêvent d'être accoudés au bastingage d'un bateau quittant le Rivage.   

Journal

Le Soleil arrive du côté des Dunes

Après avoir effleuré les Eaux de l'Estuaire, franchi les cimes des Forêts qui longent le Littoral, le Soleil arrive du côté des Dunes. Les Nuages venant du Nord, passent rapidement, sans même prendre le temps de se regarder dans les miroirs que la Mer descendante a laissé sur l'Estran. L'Océan et la Plage, ne sont pas encore éclaboussés par la Lumière matinale, les bleus de la nuit commencent tout juste à se délaver  ...      

Journal

Les Forêts d'ici

Indissociables de cette Terre qu'elles protègent de l'avancée des Dunes, les Forêts longent le Littoral, au delà, elles s'étendent bordant Marais et Vignobles. Elles abritent Chevreuils, Biches, Sangliers, Cerfs et autres gibiers. Beaucoup de ceux qui vivent ici ne sauraient bien vivre sans elles... Les Forêts sont indispensables mais aussi vulnérables, il faut les préserver.       

Journal

Le Soleil veut ressembler à la Lune

Il arrive au Soleil de regretter que l'on ne le regarde pas au fond des yeux. Ce matin, il a demandé à la Brume des Palus de lui donner un air de Lune. Un Héron solitaire est passé par là, comme pour nous dire que tout cela était dans l'ordre normal des choses.       

Journal

Les Chemins du Queyron

Les Chemins du Queyron bordés de Prunelliers en fleur, nous amènent ailleurs et nous incitent à rester...Il faut en profiter car avec les vents et la pluie de fin Mars, les fragiles fleurs blanches disparaitrons. Aux beaux jours, le dimanche, on prenait ces chemins pour aller déjeuner au Phare de Richard. Ceux qui arrivaient en attelage riaient de se voir poudrés du blanc des chemins. Ca leur était égal, ils étaient heureux d'être ici. Après s'être baignés, derrière la digue, on pêchait des crabes que l'on dégustait cuits avec le fenouil sauvage cueilli sur les rives de l'Estuaire.              

Journal

D'une Rive à l'autre

Pas besoin d'être une Hirondelle ou une Mouette Rieuse pour aller d'une Rive à l'autre. Il suffit de prendre les Chemins de traverse dans les  Vignobles, les Forêts et les Palus. Ils nous mènent des longues Rives de l'Estuaire aux Dunes qui bordent l'Océan, ou l'inverse. Ici, on habite entre deux Eaux, on ne sait à quelle Rive se vouer.         

Journal

Surpris un Héron s'est envolé

Surpris, un Héron s'envole lentement en huant. Derrière les Pins qui bordent les Marais, l'Océan murmure. Sur la Mare, une Poule d'eau change d'endroit. Clapots sur l'eau. Pas très loin dans la Forêt, un Chevreuil aboie. 
A l'entrée du Chemin j'ai laissé la radio et ses discours sans fin sur les vacarmes de ce monde...            

Journal

Aller se tremper les pieds

Lorsque le temps est encore incertain, sur des photos de Dunes et de Plages on rêve que l'été arrive enfin. Aller se tremper les pieds....         

Journal

Une Terre de Chevaux

Depuis les bords de l'Océan, il faut prendre les chemins qui traversent la Forêt. De l'autre côté des grands Pins, s'étendent les Palus et leurs Chevaux...Ici aussi on est ailleurs. Une parenthèse de Liberté.        

Journal

Jour de Plage, Jour de Liberté

Il fait beau. Il faut en profiter, prendre le chemin qui longe la Forêt. Les Cigales cessent de chanter à notre passage puis reprennent de plus belle. Sur le chemin balisé de ganivelles, une odeur chaude et forte d'Immortelle des mers. Le sable chaud brule les pieds. En haut de la Dune, enfin la Mer! Ses baigneurs, ses promeneurs et ses pêcheurs... Un jour de Plage, un jour de Liberté...    

Journal

Le Soleil a fait un tour

Fin de soirée de Juillet. Sur la Plage, les derniers promeneurs attendent que le Soleil bascule de l'autre côté de l'Océan. Des surfeurs profitent des dernières Vagues. La Mer semble fatiguée de sa journée. Le lendemain,  après une nuit passée de l'autre côté,  le Soleil réapparait sur l'Estuaire. Comme si de rien n'était....    

Journal

Un matin, sur le chemin des Palus

Il y a des jours où poussés par un Vent d'Est à l'agonie, les Nuages ont peine à passer au dessus des Palus. Ils s'entassent alors en désordre au dessus de l'Estuaire et semblent vouloir monter plus haut ...        

Journal

Une Carte Postale

Enfin les Vacances! Nous avons du beau Temps. La Mer est belle. Nous nous baignons tous les jours. Les enfants s'amusent beaucoup à la Plage. Le Matin nous allons au Marché. Quelques fois, nous y dégustons des Huitres. Les grands font du surf jusqu'a tard dans la soirée....      

Instants & Lieux

Au bord des Lacs et Lagunes

Instants & Lieux

Une Terre de Migrations

La Presqu’île est une terre de migration, par où passent les oiseaux migrateurs en route vers l’Espagne et l’Afrique. L’Afrique justement, à laquelle cette région s’amuse souvent à ressembler avec ses ciels flamboyants au couchant et au levant. C’est comme si le Médoc, voulait retenir les oiseaux, ou peut être est ce pour cela que ces grands voyageurs s’arrêtent ici.
La Nature est fragile, il faut la préserver.

Journal

Encore un Matin pas comme les autres

Aujourd'hui, encore un Matin pas comme les autres. Tout est encore endormi, le Soleil se lève à peine. Ici, dans les Vignobles, sur les Bords de l'Estuaire, on entre dans une autre dimension. On voudrait que cela continue mais cette Lumière là est éphémère. le Jour a hâte de se lever...

Journal

Un Dimanche au Bord du Lac

Le Soleil est à peine levé. Les Pêcheurs prennent peu à peu possession des Rives du Lac. Ils parlent à voix basse. Comme s'ils avaient peur qu'au moindre bruit, le mirage s'arrête. Un homme promène son chien. Un peu plus plus loin, agacé par un bateau qui démarre, un Héron quitte la Rive en huant. C'est un Dimanche matin de fin Août.  La Journée sera belle...

Journal

Une fin d'Après-Midi sur l'Estuaire

C'est la fin de l'après-midi. Ce n'est pas encore Marée Basse. Sur le ponton du Carrelet, les Mouettes attendent patiemment que la rive se découvre en se réchauffant aux derniers rayons de soleil. Ou peut-être regardent t'elles étonnées, à l'embouchure de l'Estuaire, Royan et sa Cathédrale, avec des envies de Voyage...

Journal

Du côté des Marais

Dans les Marais, la Mare est prête, la Hutte attend le Sauvaginier. La nouvelle saison vient tout juste de commencer. Au loin, dans la Forêt, on entend déjà le Brame du Cerf ...

Journal

Un Soir de Fin Août à la Plage

C'était un Soir de Fin Août. Il était tard sur la Plage. L'heure ou le Soleil plonge de l'autre côté. Il faisait encore chaud. Une Brume moite délavait le Ciel et la Mer.  Quelques Baigneurs et des Surfeurs se sont attardés. Pour beaucoup, c'est bientôt la fin des Vacances, il faut en profiter, jusqu'au bout du jour. Pour d'autres, c'est le début ...

Journal

Un Lundi Soir d'Octobre.

C'était au bout du chemin qui mène à la Mer. Pendant quelques minutes, chaque fois qu'il se retirait, l'Océan s'est amusé à peindre le Ciel et ses Nuages sur la Plage. Mais à chacune de ses Vagues qui venait mourir sur le Sable il effaçait tout pour mieux recommencer après. Dommage, vous n'étiez pas là...

Journal

Entre Marais et Dunes, les Forêts

Octobre en Médoc. Les Forêts attendent les chercheurs de Cèpes. Les Fougères commencent à changer de couleur. Entre Marais et Dunes, dans les Lèdes, les Brumes d'Automne ont du mal à se dissiper. Au loin, se déplace le tintement du grelot d'un chien de chasse. Dans les Marais tout proches, les appelants se manifestent. Derrière les Dunes, l'Océan murmure ...

Journal

Une fin d'Après-Midi de Novembre

Pourtant la Journée était grise. Il pleuvait même, le Matin. Et puis, en fin d'Après-Midi, le Soleil a joué avec les Nuages. Pour quelques instants, le Front de Mer a pris des airs de Caraibes. Des promeneurs, étonnés, sont arrivés. Encore une fois, a l'horizon, Soleil, Nuages et Océan ont repeint le Monde.Il en a bien besoin.  "On a bien fait de venir !"...

Journal

Un rendez-vous inattendu.

Il y a des rendez-vous inattendus qu'il ne faut pas manquer. Dans les Vignes, au détour d'un Chemin, entre le Bois du Fil et La Palu, une Buse. Je m'approche, elle me regarde; ne bouge pas... Perchée sur son Carasson, elle scrute le sol avec application, à la recherche d'une proie...

Journal

Un Arc en Ciel Blanc!

Une fin d'Après-Midi de Février. Au détour d'un Chemin, entre Vignobles et Palus. Ici la taille est terminée. Du côté de l'Océan, le Soleil tarde a se coucher. Une Lumière rasante illumine les rangs de Vignes. Sur l'autre Rive de l'Estuaire tout proche, le ciel est noir. Cette Nuit, il va certainement pleuvoir. Et puis, aussi insolite qu'innatendu, un Arc en Ciel Blanc ...

Journal

Dans les Marais, un Matin de fin Février...

Dans les Marais de bon matin. Fin Février, il fait encore froid. Les couleurs brunes de l'hiver sont givrées de Blanc. Pas un souffle de vent, tout est figé. Au loin, un coup de fusil claque. Des chiens aboient. Dérangé, un couple de Cygnes s'envole pour une Mare plus calme.


Journal

Une Semaine en Médoc.

 Cette semaine, il y a eu des Jours Venteux, des Jours Pluvieux et des Matins Brumeux. Tout en haut des Dunes, les Oyats ont dansé, comme des fous. Dans les Palus, à l'abris des Tamaris, pas du tout impressionnés, des Chevaux se sont cachés. Pour finir la semaine, après les Brumes matinales, une belle Journée; pour tout oublier. Et puis ce soir face à l'Océan, l'apothéose... Inconstant, Sympa Médoc...

Journal

Voyage d'un Instant

Un jour chaud de fin Mai. Je marche sur la plage qui, loin de tout,  n'en finit pas de s'étirer. Le long de la ligne de coquillages laissée par la dernière marée, je marche longtemps, avec cette impression étrange de ne pas avancer.

Je suis dans un de ces déserts africains qui finissent dans l'océan.
J'aime ces voyages d'un instant qui vous chamboulent la tête...

Journal

Une rencontre inattendue

Dans les marais, où l'eau commence a se faire rare, un jeune chevreuil s'est attardé dans les hautes herbes qui bordent la mare de la tonne. Sans doute est il resté là par gourmandise. Peut être est il venu tenir compagnie aux aigrettes. Où tout simplement est il venu apprendre à voler avec la cigogne. 

Pas très loin, derrière la forêt, une rencontre inattendue... Au sommet d'un arbre mort, un guêpier d'Europe guette. Abeilles, frelons et autres guêpes n'ont plus qu'a prendre garde....

Journal

Un dimanche soir d'août

Hier au soir, sur le front de mer. Il est tard. Par endroit, la lumière s'accroche sur la plage comme si elle ne voulait pas quitter le jour. Sur les bancs, on attend que la fraicheur de la nuit nous chasse. Aux terrasses du front de mer, on boit un dernier verre.

Mélancoliques, ceux qui sont encore en vacances pensent à ceux qui viennent de partir...

Journal

Une rive et une autre

Ce vendredi de novembre, des bords de la rivière au bord de l'océan le soleil est passé. Lorsqu'il s'est levé, l'estuaire a brulé. Et puis il est monté et n'en pouvant plus, il s'est couché derrière les dunes. Onze heures de rotation, comme si de rien n'était....

Journal

La lagune

Au bout du chemin qui longe le lac, il y a la lagune, encore embrumée. Les cormorans ont déjà commencé la pêche et se sèchent maintenant sur leur perchoir avec les premiers rayons de soleil qui peinent à percer. Sur les bords, pas un bruit. Seulement les cliquetis que fait la brume qui tombe des ramures en gouttes, dessinant des ronds sur le plan d'eau. Même s'il fait un peu froid, que du bonheur....

Journal

Un Noël océanique

Depuis quelques jours le temps est au gris. Gris du brouillard et gris de la pluie dans les vignobles. Rien qui n'annonce vraiment les lumières étincelantes d'un Noël pourtant tout proche...Et puis, une fin d'après-midi, sur le front de mer, les derniers nuages menaçants passés, le ciel a fait la fête. Pas besoin de guirlandes, ni de boules multicolores. Un Noël océanique! 

Journal

Une entrée fracassante

La nuit n'a pas encore tout à fait basculé. J'ai abandonné mon bol de café sur la table de la cuisine. Au dessus des marais le jour a fait une entrée fracassante. On aimerait que celà dure plus longtemps...

Journal

Une semaine sur la presqu'île

Cette semaine, entre deux averses un arc en ciel a accroché un nuage, la forêt s'est mise sens dessus dessous, un nuage s'est couché sur l'estuaire et le soleil a fait un clin d'oeil aux optimistes venus le voir...

Journal

Un soir de Février, sur le chemin qui mène à l'océan

Un soir de février, sur le chemin qui mène à l'océan. Le soleil couchant tente, sans succès, un coup d'éclat. Venant de l'océan, les nuages se précipitent vers l'estuaire. Dans les villages, les rues sont désertes. Les paysages prennent des couleurs froides et métalliques...Des couleurs d'hiver...Il est temps de rentrer...

Journal

Une semaine de Mars en presqu'île

Dimanche, dans les palus, une éolienne a joué avec la lune. Mardi, dans la lande, un nuage est resté accroché à un chêne solitaire. Mercredi, en un clin d'oeil, le soleil est passé de l'autre côté de l'océan. Le lendemain, au bout de l'avenue qui mène à la mer, la lumière rasante du soir a découpé le dernier kirigami de la semaine.....

Journal

Les prunelliers sont en fleur

Fin mars. Dans les palus, au milieu des tamaris, les prunelliers sont en fleur. Au dessus des marais, les ciel est chamboulé. Sans ménagement, les vents d'ouest passent la dune. La mer écume. Au petit matin, le lac n'est pas encore défroissé de sa nuit. Mais cela ne saurait tarder car le temps est tourmenté....

Journal

Une journée d'été au bord de l'océan

Toute la journée, il a fait chaud. Le parfum des immortelles des mers mêlé de senteurs d'iode a plané au dessus des dunes. L'océan, est aussi bleu et plat que le ciel...Pourquoi aller chercher des déserts lointains ou des eaux turquoises à l'autre bout du monde. Et puis le soir, comme souvent, une fin de jour lumineuse...

Journal

Un matin après l'averse

La nuit dernière, le mauvais temps est passé au dessus de la presqu'île. Je suis allé voir les nuages passer au dessus des eaux métalliques de l'estuaire pour s'échapper ensuite vers l'est....

Journal

Un après-midi d’octobre

Un vent chaud venant du sud souffle sur les dunes. Plus bas, au bord de l'eau, il fait presque froid. Un voile de brume saturé d'iode s'étale sur la plage, déborde et se répand sur les terres qui longent l'océan. Une étonnante connivence des vents et des courants transforme le paysage. La presqu'île vogue..

Journal

Un quart d'heure magique

Difficile de mettre des mots pour décrire le paysage que je vois. Les neurones sont comme anesthésiés. Le regard est happé par une alchimie qui me dépasse. Le temps coule doucement. Je ne perds pas une goutte de lumière. Il faut profiter de ce quart d'heure de bonheur qui masque les vicissitudes du jour.

Quinze minutes et la nuit tombe...

Journal

La terre a fait un tour

La terre a fait son tour. Hier soir, au soleil couchant, les couleurs du ciel se sont accrochées à la plage. Ce matin, avec le jour qui avance, elles se sont comme diluées dans les eaux des marais... Les jours passent, quelque chose se passe qui nous dépasse. La terre continue de tourner.

Journal

Au bout du chemin, un Komorebi

Novembre. Dans la forêt, les feuilles cramoisies attendent vaillamment les coups de vents pour tomber en une pluie d'étoiles... Un bruit de papier froissé accompagne le pas du cueilleur matinal...

Journal

Un orage passe sur la presqu'île

Arrivé par le nord ouest de l'océan, le mauvais temps file en grondant au dessus de la forêt de pins et traverse la presqu'île. Tout au fond de l'horizon, des coups de tonnerre se succèdent. Sur la plage déserte, la lumière est métallique. Des lambeaux de nuages glissent sur la grève. Un peu plus tard, du côté de l'estuaire, au pied des rangs de vignes, pas encore bousculé par la tourmente le soleil du matin éclaire violemment les marais sur un ciel noir d'encre...

Journal

Un soir de février

Tout au bout de l'océan, le soleil a disparu. L'or s'étale, glisse sur l'estran laissé libre par le ressac. A chaque vague qui repart, la lumière rasante illumine la plage, dessinent des arabesques sur le sable. Du côté de Cordouan et au dessus des terres, les bleus s'effilochent, se mèlent puis se fondent au fil des minutes qui passent. c'est l'heure bleue. La nuit va tomber. Il est l'heure de rentrer...

Journal

L'estuaire, un bout du monde

A l'autre bout du monde, des lieux fabuleux ont essayé en vain de me retenir. Je pensais alors aux rives de l'embouchure de la Garonne. Ce matin de février, c'est marée basse. Un aubaine pour les tadornes et les mouettes qui invisibles, prennent leur petit déjeuner en piaillant sur la vasière, à la limite des eaux. Pour de bon, nous sommes à l'autre bout du monde... Je ne regrette pas d'être rentré.

Journal

Un matin de mars sur l'estuaire

Début, mars, l'aube a du mal à se lever. Il a plu toute la nuit, les derniers nuages passent l'estuaire et s'entassent lourdement au dessus de la rive d'en face. Dans les palus, des oies cacardent. Le temps se calme, c'est l'heure de la renverse. Le fleuve devient alors muet et s'étale jusqu'à l'océan comme un ruban de métal poli.  Comme par jeu, deux cormorans filent à toute vitesse au dessus des eaux plates. 

Journal

D'une rive à l'autre

Sur la presqu'île, la lumière passe d'une rive à l'autre. Dès l'aube elle s'évapore avec les brouillards d'avril et s'accroche aux mailles des carrelets. Poussée par le temps qui passe, elle traverse les palus et s'étale sur les mares des marais. En fin de journée elle rase la crête des dunes et glisse dans l'océan avec le ressac....

Mise à jour

Veuillez Patientez...