Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Rivière"

Journal

Ici on l'appelle la Riviere

Un fin d'après-midi de décembre, traversée de la Rivière entre Blaye et Lamarque.  

Journal

L'impression d'être sur le quai d'un Port

Sous le ciel plombé de Mars, la Lumière rasante du petit matin enlumine les Tamaris des Mattes. Rapidement la noirceur du ciel traverse l'Estuaire et se dilue sur l'autre Rive avec les Eaux de la Rivière avant de se déchirer en lambeaux de pluie. On aime venir ici, pour avoir cette impression d'être sur le quai d'un Port. D'autres, appuyés a la Digue, rêvent d'être accoudés au bastingage d'un bateau quittant le Rivage.   

Journal

L'autre Rive de l'Estuaire

Un après-midi de fin Avril. Le Vent d'est froisse les Eaux de la "Rivière". Une fois encore, Mirages de l'Estuaire, depuis les berges d'ici, l'imagination se libère....    

Journal

Le Soleil tarde de se lever

Sur l’autre rive de la « Rivière » , le soleil de ce début d’été tarde à se lever. Puis, surgissant de derrière les collines, il aveugle les carrelets de ce côté-ci. C'est du cinémascope. La bande son; le clapot régulier de l’eau qui vient mourir sur les bords de la digue et le ronronnement lointain et monotone de la drague. De temps en temps, le cri d'alerte d'une mouette. Le Chemin de bordure a été fauché. Des coups de vent soulèvent le parfum du fenouil fraichement coupé..         

Journal

Sur le Chemin qui mène au Port

Il est encore tôt sur le Chemin qui mène au Port. La Brume matinale couvre les Palus et les Vignobles qui surplombent l'Estuaire. Elle peine à se défaire des Chardons qui bordent le Chenal. Tout au bout , après l'Ecluse, il y a le Port et ses bateaux posés sur la Vase. Enfin, la "Rivière", et de l'autre côté, la Rive d'en face, elle aussi toute embrumée ...

Journal

La page blanche de la Rivière

Sur la page blanche de la "Rivière" un bateau trace son Sillage et ses Vagues. Alors les unes après les autres, les vagues avancent, plissent régulièrement la surface de l'Estuaire jusqu'à la Rive et viennent mourir en chuintant sur l'estran. Pas très loin du bord, un Tadorne.  Agacé par ce ballotage incessant de l'eau, le Canard quitte les lieux...Le bateau éloigné, c'est de nouveau, la page blanche qui attend que vienne se poser le Tadorne. Avant qu'un autre bateau n'arrive....

Mise à jour

Veuillez Patientez...