Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Ne"

Journal

Sur l'Estuaire est passée l'Hermione

Journal

Le Médoc à l'encre de Chine

En contre-jour, la Lumière redessine les Paysages à l'encre de chine sur le papier du ciel. Tout simplement.      

Journal

Des fins d'Après-Midi bleues

Il y a aussi des fins d'Après-midi Bleues. Bleu de Prusse, Bleu Cobalt, Bleu Nuit, Bleu Egyptien, Persan, Turquoise, Marine, de Prusse et autres Acier,Pastel,Lavande...Tout est bleu. Mais pas de Bleu à l'Ame ce soir, car l'Instant est paisible avec l'Océan qui vous parle inlassablement de ses Voyages lointains. Plus encore, lorsque le regard se resserre, tout est transformé, chamboulé. Alors on se retrouve dans un autre Univers, Bleu.    

Journal

Au détour d'un Chemin, se laisser Impressionner

Parfois, au détour d'un chemin, il n'y a rien à dire, rien à écrire, simplement se laisser impressionner.   

Journal

Les Marais, un Matin d'Hiver

Les Chasseurs à la Tonne ont quitté les Marais. Tout est silence. Seuls sur la mare, les appelants cancanent. 
De l'autre côté du Bosquet, un autre Monde s'agite, bruyamment, continuellement....         

Journal

Quand le Soleil se couche ici

Le soleil se couche sur nos plages Médocaines. Il est déjà chez nos voisins d'en face. Il s'est levé face à Rhode Island, devant les côtes rocheuses du Maine. 
Les plages de Wildwood dans le New Jersey, l’Estuaire du Delaware, la Baie de Chesapeake et les Vignobles du Maryland vont être inondés de lumière. Finalement, le Monde n’est pas si grand. Il suffit de tendre le regard.      

Journal

La fin de l'Hiver approche

La fin de l'Hiver approche. Les rangs de Vignes zèbrent encore les pentes graveleuses. Il est encore temps de finir la Taille. Les Vignerons sont à la tâche. Notes et Clefs se sont échappées du papier des partitions pour jouer avec le Vent. Bientôt le Printemps tournera cette page et les portées disparaîtront.         

Journal

Le Soleil arrive du côté des Dunes

Après avoir effleuré les Eaux de l'Estuaire, franchi les cimes des Forêts qui longent le Littoral, le Soleil arrive du côté des Dunes. Les Nuages venant du Nord, passent rapidement, sans même prendre le temps de se regarder dans les miroirs que la Mer descendante a laissé sur l'Estran. L'Océan et la Plage, ne sont pas encore éclaboussés par la Lumière matinale, les bleus de la nuit commencent tout juste à se délaver  ...      

Journal

Les Forêts d'ici

Indissociables de cette Terre qu'elles protègent de l'avancée des Dunes, les Forêts longent le Littoral, au delà, elles s'étendent bordant Marais et Vignobles. Elles abritent Chevreuils, Biches, Sangliers, Cerfs et autres gibiers. Beaucoup de ceux qui vivent ici ne sauraient bien vivre sans elles... Les Forêts sont indispensables mais aussi vulnérables, il faut les préserver.       

Journal

Le Soleil veut ressembler à la Lune

Il arrive au Soleil de regretter que l'on ne le regarde pas au fond des yeux. Ce matin, il a demandé à la Brume des Palus de lui donner un air de Lune. Un Héron solitaire est passé par là, comme pour nous dire que tout cela était dans l'ordre normal des choses.       

Journal

Les Chemins du Queyron

Les Chemins du Queyron bordés de Prunelliers en fleur, nous amènent ailleurs et nous incitent à rester...Il faut en profiter car avec les vents et la pluie de fin Mars, les fragiles fleurs blanches disparaitrons. Aux beaux jours, le dimanche, on prenait ces chemins pour aller déjeuner au Phare de Richard. Ceux qui arrivaient en attelage riaient de se voir poudrés du blanc des chemins. Ca leur était égal, ils étaient heureux d'être ici. Après s'être baignés, derrière la digue, on pêchait des crabes que l'on dégustait cuits avec le fenouil sauvage cueilli sur les rives de l'Estuaire.              

Journal

D'une Rive à l'autre

Pas besoin d'être une Hirondelle ou une Mouette Rieuse pour aller d'une Rive à l'autre. Il suffit de prendre les Chemins de traverse dans les  Vignobles, les Forêts et les Palus. Ils nous mènent des longues Rives de l'Estuaire aux Dunes qui bordent l'Océan, ou l'inverse. Ici, on habite entre deux Eaux, on ne sait à quelle Rive se vouer.         

Journal

Le Lac veut nous étonner

Un autre jour, c'est le Lac, qui pour quelques instants, veut nous étonner en prenant des allures de Lagon...     

Journal

Quand les Cigognes font leur show

Aujourd'hui c'est la Fête de la Nature... Les Cigognes font leur show avec les Aigrettes...      

Journal

Quand les Cygnes font leur show

Tapez ici le contenu de l'article...  

Journal

Aller se tremper les pieds

Lorsque le temps est encore incertain, sur des photos de Dunes et de Plages on rêve que l'été arrive enfin. Aller se tremper les pieds....         

Journal

Sur le Chemin près du Gua

Ce matin, la balade sur le chemin près du Gua aurait pu être banale. Chevreuil, Echasses Blanches et Cygnes en ont décidé autrement.... Le Chevreuil s'est attardé au bord de la Mare....                 

Journal

Une Terre de Chevaux

Depuis les bords de l'Océan, il faut prendre les chemins qui traversent la Forêt. De l'autre côté des grands Pins, s'étendent les Palus et leurs Chevaux...Ici aussi on est ailleurs. Une parenthèse de Liberté.        

Journal

Marée Basse

On entend seulement le chuintement régulier de l'eau. De temps en temps le cri d'alerte d'une mouette rieuse. La marée en se retirant a lissé le Vasard. Un vol de Tadornes s'est invité sur l'Estuaire. Le soleil déjà chaud de Juillet exacerbe les senteurs de Fenouil et de Salicorne. Et puis très vite, l'eau a commencé à remonter sur l'Estran, au grand bonheur des Mouettes...          

Journal

Jour de Plage, Jour de Liberté

Il fait beau. Il faut en profiter, prendre le chemin qui longe la Forêt. Les Cigales cessent de chanter à notre passage puis reprennent de plus belle. Sur le chemin balisé de ganivelles, une odeur chaude et forte d'Immortelle des mers. Le sable chaud brule les pieds. En haut de la Dune, enfin la Mer! Ses baigneurs, ses promeneurs et ses pêcheurs... Un jour de Plage, un jour de Liberté...    

Journal

Une Carte Postale

Enfin les Vacances! Nous avons du beau Temps. La Mer est belle. Nous nous baignons tous les jours. Les enfants s'amusent beaucoup à la Plage. Le Matin nous allons au Marché. Quelques fois, nous y dégustons des Huitres. Les grands font du surf jusqu'a tard dans la soirée....      

Instants & Lieux

Au bord des Lacs et Lagunes

Instants & Lieux

Au milieu des Vignobles

Ces grands jardins que sont les Vignobles du Médoc, changent au fil des saisons, parfois ils s'amusent à ressembler à la Toscane. La main de l'homme est passée par là, toujours présente, patiente et laborieuse.

Instants & Lieux

Les Marais

Les Marais offrent des paysages magiques. L’hiver les arbres et les joncs se reflètent sur l’eau des Chenaux, dans une symétrie parfaite, dessinant des arabesques complexes où se cachent mille créatures extraordinaires.

Enveloppés par les brumes matinales, les roselières et les plans d’eaux deviennent mystérieux et poétiques. Hérons, Aigrettes, Avocettes Elégantes, Vanneaux Huppés, Cygnes, Canards Souchet, Sarcelles d'Hiver, Chevaliers gambettes et Oies Cendrées y font une halte.

Instants & Lieux

Une Terre de Migrations

La Presqu’île est une terre de migration, par où passent les oiseaux migrateurs en route vers l’Espagne et l’Afrique. L’Afrique justement, à laquelle cette région s’amuse souvent à ressembler avec ses ciels flamboyants au couchant et au levant. C’est comme si le Médoc, voulait retenir les oiseaux, ou peut être est ce pour cela que ces grands voyageurs s’arrêtent ici.
La Nature est fragile, il faut la préserver.

Journal

Sur le Chemin qui mène au Port

Il est encore tôt sur le Chemin qui mène au Port. La Brume matinale couvre les Palus et les Vignobles qui surplombent l'Estuaire. Elle peine à se défaire des Chardons qui bordent le Chenal. Tout au bout , après l'Ecluse, il y a le Port et ses bateaux posés sur la Vase. Enfin, la "Rivière", et de l'autre côté, la Rive d'en face, elle aussi toute embrumée ...

Journal

Une fin d'Après-Midi sur l'Estuaire

C'est la fin de l'après-midi. Ce n'est pas encore Marée Basse. Sur le ponton du Carrelet, les Mouettes attendent patiemment que la rive se découvre en se réchauffant aux derniers rayons de soleil. Ou peut-être regardent t'elles étonnées, à l'embouchure de l'Estuaire, Royan et sa Cathédrale, avec des envies de Voyage...

Journal

Du côté des Marais

Dans les Marais, la Mare est prête, la Hutte attend le Sauvaginier. La nouvelle saison vient tout juste de commencer. Au loin, dans la Forêt, on entend déjà le Brame du Cerf ...

Journal

L'Estuaire ne cesse de nous étonner

Décidémment l'Estuaire ne cessera pas de nous étonner ! Ce Matin encore, pour quelques instants c'était; Cadeau...

Journal

Un Soir de Fin Août à la Plage

C'était un Soir de Fin Août. Il était tard sur la Plage. L'heure ou le Soleil plonge de l'autre côté. Il faisait encore chaud. Une Brume moite délavait le Ciel et la Mer.  Quelques Baigneurs et des Surfeurs se sont attardés. Pour beaucoup, c'est bientôt la fin des Vacances, il faut en profiter, jusqu'au bout du jour. Pour d'autres, c'est le début ...

Journal

C'est déjà l'Automne

Les Raisins sont mûrs. Le Soleil n'a pas encore chassé les Brumes matinales. Les Vendangeurs ne sont pas encore arrivés. Sur ce Chemin là, quelque soit le jour, la Saison, on pense à la Toscane. Et tout au bout, il y a toujours l'Estuaire ....

Journal

Entre Marais et Dunes, les Forêts

Octobre en Médoc. Les Forêts attendent les chercheurs de Cèpes. Les Fougères commencent à changer de couleur. Entre Marais et Dunes, dans les Lèdes, les Brumes d'Automne ont du mal à se dissiper. Au loin, se déplace le tintement du grelot d'un chien de chasse. Dans les Marais tout proches, les appelants se manifestent. Derrière les Dunes, l'Océan murmure ...

Journal

Une fin d'Après-Midi de Novembre

Pourtant la Journée était grise. Il pleuvait même, le Matin. Et puis, en fin d'Après-Midi, le Soleil a joué avec les Nuages. Pour quelques instants, le Front de Mer a pris des airs de Caraibes. Des promeneurs, étonnés, sont arrivés. Encore une fois, a l'horizon, Soleil, Nuages et Océan ont repeint le Monde.Il en a bien besoin.  "On a bien fait de venir !"...

Journal

Sur le Chemin qui mène à l'Etang

Un fin de Journée, début Décembre, sur un Chemin qui mène à l'étang. La Lande de Méogas. Peu à peu le Jour fait place à la Nuit. A l'horizon, une Lumière Dantesque, comme souvent le Médoc sait nous offrir. De l'autre côté du Chemin, vers l'Est, le Ciel prend des tons de Rose. Puis, doucement, le sous-bois de la Forêt de Pins s'est embrasé. Je reste toujours étonné par tant d'extravagance.

Journal

Si la Neige était tombée

Cette Année, le Jour de Noël, le temps sera Gris et Nuageux. Dommage, car Noêl avec la Neige c'est encore plus Noêl. Alors j'ai puisé un peu de Rêve dans ma boite à Clichés. Car quelques fois, en Décembre, il arrive à notre Médoc d'être sous le manteau Blanc. Regardez par la fenêtre, imaginez...

Journal

Une Semaine en Médoc.

 Cette semaine, il y a eu des Jours Venteux, des Jours Pluvieux et des Matins Brumeux. Tout en haut des Dunes, les Oyats ont dansé, comme des fous. Dans les Palus, à l'abris des Tamaris, pas du tout impressionnés, des Chevaux se sont cachés. Pour finir la semaine, après les Brumes matinales, une belle Journée; pour tout oublier. Et puis ce soir face à l'Océan, l'apothéose... Inconstant, Sympa Médoc...

Journal

Les Aubes Médoquines

Je ne me lasse pas de ces  Aubes qui aux bords des chemins, ferment la Nuit avec fracas. Puis, au fil des minutes qui s'égrainent, la Lumière change peu à peu, doucement, silencieusement. Le Jour se lève. J'essaye de comprendre.... mais sans plus. Il faut simplement profiter, ne rien rater.

Journal

Passer l'Ecran

Ces chemins-là vont tout droit. Ils n’en finissent pas de traverser les grands prés bordés de haies de Prunelliers, de Tamaris et de Ronces. Loin de tout, loin du bruit des Villages, ils mènent doucement dans un vieux film « western ». Magie de ces Paysages Médoquins, il ne faut pas beaucoup d’imagination pour passer derrière l’écran.

Intriguée, une Bergeronette vient à ma rencontre.
Plus loin, aussi curieuses qu’accueillantes, des Blondes d’Aquitaine, les résidentes de ce lieu, sont venues à ma rencontre.
Silencieuses et immobiles, les Eoliennes attendent patiemment le vent. 
A la fin de la séance, je suis allé voir les Tradinaires afin qu'ils fassent cabrioler les Mots en Occitan sur leur grand tableau noir. Merci à eux.

Journal

Une rencontre inattendue

Dans les marais, où l'eau commence a se faire rare, un jeune chevreuil s'est attardé dans les hautes herbes qui bordent la mare de la tonne. Sans doute est il resté là par gourmandise. Peut être est il venu tenir compagnie aux aigrettes. Où tout simplement est il venu apprendre à voler avec la cigogne. 

Pas très loin, derrière la forêt, une rencontre inattendue... Au sommet d'un arbre mort, un guêpier d'Europe guette. Abeilles, frelons et autres guêpes n'ont plus qu'a prendre garde....

Journal

Les couleurs de l'automne

L'automne a colorié les vignobles. Des règes exposées aux vents, ont déjà perdu leur feuilles. Pour certains, nostalgie des vendanges finies, pour d'autres la fin des beaux jours d'été. Et qui ne se rappelle pas des poignées de feuilles que nous ramenions à l'école pour les cours de dessin? 

Journal

Une rive et une autre

Ce vendredi de novembre, des bords de la rivière au bord de l'océan le soleil est passé. Lorsqu'il s'est levé, l'estuaire a brulé. Et puis il est monté et n'en pouvant plus, il s'est couché derrière les dunes. Onze heures de rotation, comme si de rien n'était....

Journal

Le lac, encres de chine

Les jours de brouillard, sur la page blanche laissée par la nuit, les roseaux dessinent des arabesques. Assis sur le sable de la grève, l'imagination se met en route, le regard peut partir pour un long voyage.

Le lac et la rive d'en face ont disparu. A l'abri de la presqu'île, un héron vole prudemment au dessus de l'eau avant de se percher sur un bateau fantôme pour attendre que la brume se lève. Invisible, le sifflement d'un vol de cygnes passe au dessus des grands pins en direction des mares toutes proches. 



Journal

La lagune

Au bout du chemin qui longe le lac, il y a la lagune, encore embrumée. Les cormorans ont déjà commencé la pêche et se sèchent maintenant sur leur perchoir avec les premiers rayons de soleil qui peinent à percer. Sur les bords, pas un bruit. Seulement les cliquetis que fait la brume qui tombe des ramures en gouttes, dessinant des ronds sur le plan d'eau. Même s'il fait un peu froid, que du bonheur....

Journal

Comme des terres lointaines

Comment se convaincre que les vignobles bien alignés sont tout proches et que l'océan et ses dunes rectilignes n'est pas bien loin.
Il y a dans ce pays des paysages et des moments, où comme en ce début décembre, immobile sur le bord du chemin, l’esprit n’a pas trop de mal à vagabonder sur des terres très lointaines.
D’ailleurs peut être est ce pour cette raison que les oies cendrées et autres oiseaux migrateurs aiment s’arrêter sur ces terres. 

Journal

Comme des terres lointaines 2

Un matin de décembre, en bordure de forêt, loin des bruits et des contraintes, j'ai pris le  chemin de la savane. Au milieu des grandes herbes, je me suis assis au pied d'un baobab solitaire. J'ai attendu les lions, les éléphants, les zèbres et les girafes. Il est encore trop tôt, les gazelles ne sont pas encore arrivées sur les bords du point d'eau ...

Journal

La dernière aube de l'année

La dernière aube de l'année avant que ne souffle la tempête...

Journal

Le premier jour de l'année

Le premier jour de cette année, à grands coups de rafales, le vent d'ouest a balayé la plage. Sur les dunes,  les oyats ont dansé avec Carmen,  à en perdre la tête. A marée haute, l'océan s'est déchaîné. Paysage originel, dantesque, bruyant, attirant et effrayant à la fois; contre lequel l'homme ne peut rien. Au fil des heures, l'océan avance, vagues dans tous les sens, brassant une gigantesque chantilly sur l'estran. Des flocons de crème volent au vent...On s'étonne et on admire. Dantesque.

Journal

Une entrée fracassante

La nuit n'a pas encore tout à fait basculé. J'ai abandonné mon bol de café sur la table de la cuisine. Au dessus des marais le jour a fait une entrée fracassante. On aimerait que celà dure plus longtemps...

Journal

Une semaine sur la presqu'île

Cette semaine, entre deux averses un arc en ciel a accroché un nuage, la forêt s'est mise sens dessus dessous, un nuage s'est couché sur l'estuaire et le soleil a fait un clin d'oeil aux optimistes venus le voir...

Journal

Un soir de Février, sur le chemin qui mène à l'océan

Un soir de février, sur le chemin qui mène à l'océan. Le soleil couchant tente, sans succès, un coup d'éclat. Venant de l'océan, les nuages se précipitent vers l'estuaire. Dans les villages, les rues sont désertes. Les paysages prennent des couleurs froides et métalliques...Des couleurs d'hiver...Il est temps de rentrer...

Journal

Il a neigé

Il a aussi neigé sur la presqu'île. Un évènement! On est si peu habitués. Il a neigé; mais pas assez pour faire des bonhommes de neige. Juste ce qu'il fallait pour gommer par endroits le paysage et pour un moment, retrouver son regard d'enfant... Au bout du chemin qui traverse la forêt, le bord de l'océan, blanc de neige et d'écume.... 

Journal

Une semaine de Mars en presqu'île

Dimanche, dans les palus, une éolienne a joué avec la lune. Mardi, dans la lande, un nuage est resté accroché à un chêne solitaire. Mercredi, en un clin d'oeil, le soleil est passé de l'autre côté de l'océan. Le lendemain, au bout de l'avenue qui mène à la mer, la lumière rasante du soir a découpé le dernier kirigami de la semaine.....

Journal

Les prunelliers sont en fleur

Fin mars. Dans les palus, au milieu des tamaris, les prunelliers sont en fleur. Au dessus des marais, les ciel est chamboulé. Sans ménagement, les vents d'ouest passent la dune. La mer écume. Au petit matin, le lac n'est pas encore défroissé de sa nuit. Mais cela ne saurait tarder car le temps est tourmenté....

Journal

Dans les vignes de Mars

Dans les vignes encore endormies, les rangs ressemblent à des portées, les corneilles écrivent leur gamme. Le dos chargé de courage et d’espoir pour les mois à venir le vigneron taille avec précaution.

Journal

Une journée d'été au bord de l'océan

Toute la journée, il a fait chaud. Le parfum des immortelles des mers mêlé de senteurs d'iode a plané au dessus des dunes. L'océan, est aussi bleu et plat que le ciel...Pourquoi aller chercher des déserts lointains ou des eaux turquoises à l'autre bout du monde. Et puis le soir, comme souvent, une fin de jour lumineuse...

Journal

Les deux chênes

Dans la forêt de pins qui longe l'océan, une parcelle déboisée. Au milieux des ajoncs et des genêts, deux jeunes chênes solitaires ont été épargnés. Je pense au bucheron qui est passé là, tout à côté de ces arbres et les a préservé. Sans cette clémence, ce matin de novembre, le paysage ne serait pas ce qu'il est et n'exciterait pas notre imagination. Sans doute ne me serais je pas arrêté...

Journal

Bonne Année 2019 sur les chemins du Médoc


Journal

Au bout du sentier, la savane

Jeudi, 8 heures, le jour se lève. Les uns après les autres, les nuages grisés par la nuit se teintent de rose. C'est le signal pour vite finir sa tasse de café, la laisser sur la table et reprendre  le chemin qui traverse la forêt de pins. Au bout du sentier forestier, la lande est là, encore un peu sombre, sous un ciel copieusement éclairé par le soleil levant. Le froid engourdit les doigts et pourtant une fois de plus, la savane n'est pas loin.

Quelques minutes de plus, le soleil passe lentement au dessus des pins, la lumière devient de plus en plus blanche. Le voyage imaginaire se termine ... 

Journal

D'une rive à l'autre

Sur la presqu'île, la lumière passe d'une rive à l'autre. Dès l'aube elle s'évapore avec les brouillards d'avril et s'accroche aux mailles des carrelets. Poussée par le temps qui passe, elle traverse les palus et s'étale sur les mares des marais. En fin de journée elle rase la crête des dunes et glisse dans l'océan avec le ressac....

Journal

Au pied des dunes, l'océan

Le soleil est déjà haut. Sur le chemin qui traverse la dune blanche, les senteurs des immortelles et des panicauts se mêlent au parfum iodé de l'océan tout proche. De l'autre côté, au pied des dunes, la plage s'étire à l'infini. Loin des hommes, mouettes, sternes et autres goélands banquetent au bord des vagues...

Journal

Savane

Il faut aller tout au bout de la lède et attendre. Les minutes s'écoulent lentement avec le soleil qui monte. Alors le regard s'étonne de voir apparaître, une savane africaine et son point d'eau. Les éléphants, les lions et les hippopotames sont restés cachés...Il n'est pas besoin d'aller bien loin pour vagabonder sur une autre terre.

Journal

Une semaine sur la presqu'île

Cette semaine, sur les chemins de la presqu'île j'ai vu

Les étourneaux faire des gammes en attendant que le raisin murisse.
Les mouettes patiner sur l'estran glacé.
Le couchant embraser les marais du Conseiller.
La lune flirter timidement avec le soleil.


Journal

Les couleurs de l'automne

Les couleurs de l'automne ouvrent le jour, s'accrochent aux arbres puis glissent sur la plage et ferment le jour en feu d'artifice...

Journal

Automne sur la presqu'île

En automne les eaux glissent vers l'estuaire, renversent et transforment les lisières. Des ciels blancs de brouillard redessinent le temps d'une aube les bords du lac et des "îles"...

Journal

Une semaine de bord de mer

Un soir de feu avant le mauvais temps. Et puis le vent, et tous les jours, blanc l'océan.

Au grand bonheur des mouettes qui surfent au dessus de l'estran
Une semaine de bord de mer...

Journal

Une promenade légère

Le soleil vient tout juste de passer de l'autre côté.

La tête se vide, les stigmates du jour s'évaporent, l'imagination prend le dessus.
Sur la plage, la promenade est légère...

Journal

Une cathédrale de verre et de lumière

Lorsque le mauvais temps arrive, bousculés par le vent de sud, les nuages gonflés de pluie, érigent une immense cathédrale de verre et de lumière....

Journal

Au bord de la dune blanche

Au bord de la dune blanche, je suis allé voir Caillebote. Comme des méduses, des cirrus avançaient lentement au dessus des grands pins. Sur la plage glissaient des morceaux de nuages....

Journal

Premiers jours d'automne

Et puis il y a les premiers jours d'automne. Le mauvais temps arrive par la mer et traverse en trombe la presqu'île. Ces jours où l'on contemple avec crainte des ciels orageux somptueux.

Ces jours où l'on se dit qu'il va faire bon de rentrer, que nous avons une bonne raison de ne rien faire et que ce temps après tout, est "bon" pour les champignons. Car ce sera bientôt la saison...

Journal

Un soir d'octobre, derrière la dune

Derrière la dune, ce soir d'octobre, le ciel et l'estran prennent des couleurs métalliques. Sur le sable les "tradins" dessinent des fantasmagories ...

Journal

Une journée d'automne

Le chemin qui mène à l'océan traverse la lande. Par endroit, la forêt de pins cache des nefs d'érables qui se subliment en cette saison. Au bord de la mer en fin d'après-midi, le mauvais temps menace. La lumière blanche du soir rase les vagues et percute les dunes...

Journal

Il ne faut pas aller bien loin

Quelquefois il ne faut pas aller bien loin pour que le regard et la pensée s'évadent. Un "déplacement dérogatoire"  autour de l'îlot suffit ...Matinales les tourterelles attendent les premiers rayons de soleil; obéissant elles aussi aux règles...

Journal

La lune regarde

Au moment ou le soleil se couche, sur les bords de l'océan, au fil des va-et-vient des vagues, la lumière du ciel se dispense jusque dans les moindres plis de l'eau. Ce soir, cachée dans les grands pins, la lune le suit et regarde....

Journal

Une journée de mauvais temps

Le matin, les nuages passent, gonflés comme des outres géantes.

L'après-midi, sur la grève, glissent sous la vague qui s'étale...

Journal

Une semaine médoquine

Une aube dorée. Des mouettes qui surfent avec le vent. Les ronds dans "l'haut" d'un poète.

Des oyats qui dansent sur la dune. Comme si de rien n'était.

Journal

Dessiner des paysages éphémères

Je suis allé sur les bords du lac voir le soleil levant dessiner des paysages éphemères...

Journal

D'une rive à l'autre

D'une rive à l'autre, le pays entre deux eaux...

Journal

Une île dans le ciel

Sur les bords de la presqu'île, une île perdue dans le ciel, une rivière entre dune et océan, un erg caressé par le vent et l'écume, le ciel sens dessus dessous. Libéré le regard plane, s'évade et s'égare....

Journal

Une liberté infinie

Le temps d'une marée, entre ciel et mer, une liberté infinie, avec les mouettes pour compagnie...

Journal

Les tomates ne sont pas mures

Dans la soirée, au dessus des dunes, les nuages montent, traînent un peu sur l'estran, s'entassent. L'orage passe sur la presqu'île. Vers le sud, le ciel craque et s'enflamme.
Le lendemain, breves de marché.
- Vous avez vu cet orage hier soir! Un temps de chien toute la nuit! 
- "I" l'est fou ce temps!
- Mon couvreur m'a dit que depuis quelques années il faisait de plus en plus d'interventions parce qu' y a de plus en plus d'orages.
- A la télé "i" parlent du réchauffement climatique alors c'est pas fini!
- Et les tomates, vous avez vu? Elles ont toutes attrapé la maladie, elles sont toutes "foutues".
- "Ouai" les miennes sont vertes et elles sont pas prêtes de murir. "I" fait pas assez chaud. On en mangera pas au 14 Juillet!
- Déjà le 14 Juillet Juillet. Et "bé", l'été est bien foutu!
- Mon Dieu!

Journal

Les chemins d'automne

Sur les chemins d'automne, pour oublier les turbulences il suffit de lever la tête...

Journal

Brume marine

Ce jour de janvier, il fait froid. Le brouillard déposé par la nuit s'évapore entre les pins qui longent la côte. Derrière la dune blanche, une brume épaisse et mouvante couvre l'océan laissant apparaître par endroit des morceaux de ciel bleu. Les détails s'estompent. A midi, la lumière est blanche, presque aveuglante.  Les mouettes volent en criant au dessus du ressac, suivies de leur reflet qui glisse sur l'estran.

Journal

Des nefs de cathédrale

Depuis le chemin qui longe la forêt des grands pins, défilent des nefs de cathédrales sans fin. Les fougères encore debout ne laissent pas de place au marcheur. Le crachin de février, cliquette sur les frondes cramoisies par l'hiver... 

Mise à jour

Veuillez Patientez...