Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "La"

Journal

La rentrée au dortoir des Grues Cendrées

Les premières Grues Cendrées arrivent dans le Médoc en Octobre. Début Mars elles regagnent leurs régions de nidification.        

Journal

En passant par la Forêt du Truxet

Forêt silencieuse, aimable solitude,
Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré ! 
Dans vos sombres détours, en rêvant égaré, J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !    

Journal

La Plage pour Soi.

Ciel de traine avec une forte instabilité.
Mer forte à très forte.
Houle modérée d'Ouest.
La plage pour soi.    

Journal

La Côte Atlantique

Aujourd'hui, la Côte Atlantique a pris des reflets d'argent.      

Journal

Ici on l'appelle la Riviere

Un fin d'après-midi de décembre, traversée de la Rivière entre Blaye et Lamarque.  

Journal

Des fins d'Après-Midi bleues

Il y a aussi des fins d'Après-midi Bleues. Bleu de Prusse, Bleu Cobalt, Bleu Nuit, Bleu Egyptien, Persan, Turquoise, Marine, de Prusse et autres Acier,Pastel,Lavande...Tout est bleu. Mais pas de Bleu à l'Ame ce soir, car l'Instant est paisible avec l'Océan qui vous parle inlassablement de ses Voyages lointains. Plus encore, lorsque le regard se resserre, tout est transformé, chamboulé. Alors on se retrouve dans un autre Univers, Bleu.    

Journal

Poussé par le vent du nord, un Nuage est passé

Poussé par le Vent du Nord un Nuage est passé au dessus de la Lande. Ici, rien n'arrête les nuages. Ils ne font que passer. Ils continuent leur Voyage vers l'Océan ou au-delà de l'Estuaire selon les Vents.      

Journal

Au détour d'un Chemin, se laisser Impressionner

Parfois, au détour d'un chemin, il n'y a rien à dire, rien à écrire, simplement se laisser impressionner.   

Journal

Quand le Soleil se couche ici

Le soleil se couche sur nos plages Médocaines. Il est déjà chez nos voisins d'en face. Il s'est levé face à Rhode Island, devant les côtes rocheuses du Maine. 
Les plages de Wildwood dans le New Jersey, l’Estuaire du Delaware, la Baie de Chesapeake et les Vignobles du Maryland vont être inondés de lumière. Finalement, le Monde n’est pas si grand. Il suffit de tendre le regard.      

Journal

La fin de l'Hiver approche

La fin de l'Hiver approche. Les rangs de Vignes zèbrent encore les pentes graveleuses. Il est encore temps de finir la Taille. Les Vignerons sont à la tâche. Notes et Clefs se sont échappées du papier des partitions pour jouer avec le Vent. Bientôt le Printemps tournera cette page et les portées disparaîtront.         

Journal

La Traversée inattendue

Ici, il n'est pas rare de faire de telle Rencontre. Avec crainte et prudence, nous nous laissons impressionnés par cette insouciante et élégante désinvolture. Mais très vite, l'instant d'un dernier bond apeuré, la Forêt se referme en nous laissant rêveur.   

Journal

Le Soleil arrive du côté des Dunes

Après avoir effleuré les Eaux de l'Estuaire, franchi les cimes des Forêts qui longent le Littoral, le Soleil arrive du côté des Dunes. Les Nuages venant du Nord, passent rapidement, sans même prendre le temps de se regarder dans les miroirs que la Mer descendante a laissé sur l'Estran. L'Océan et la Plage, ne sont pas encore éclaboussés par la Lumière matinale, les bleus de la nuit commencent tout juste à se délaver  ...      

Journal

Le Soleil veut ressembler à la Lune

Il arrive au Soleil de regretter que l'on ne le regarde pas au fond des yeux. Ce matin, il a demandé à la Brume des Palus de lui donner un air de Lune. Un Héron solitaire est passé par là, comme pour nous dire que tout cela était dans l'ordre normal des choses.       

Journal

Près de la Craste de Beausoleil

Les Chevreuils se sont attardés dans les près voisins. Ils ont traversé la route, sont rentrés dans une allée de jeunes pins avant de regagner la forêt....          

Journal

Surpris un Héron s'est envolé

Surpris, un Héron s'envole lentement en huant. Derrière les Pins qui bordent les Marais, l'Océan murmure. Sur la Mare, une Poule d'eau change d'endroit. Clapots sur l'eau. Pas très loin dans la Forêt, un Chevreuil aboie. 
A l'entrée du Chemin j'ai laissé la radio et ses discours sans fin sur les vacarmes de ce monde...            

Journal

Le Lac veut nous étonner

Un autre jour, c'est le Lac, qui pour quelques instants, veut nous étonner en prenant des allures de Lagon...     

Journal

Certains Matins sont flamboyants

Certains Matins sont flamboyants. Il faut en profiter, se poser, regarder, car ces Instants là ne durent jamais très longtemps. On rêve de l'Afrique ...         

Journal

Aller se tremper les pieds

Lorsque le temps est encore incertain, sur des photos de Dunes et de Plages on rêve que l'été arrive enfin. Aller se tremper les pieds....         

Journal

Sur le Chemin près du Gua

Ce matin, la balade sur le chemin près du Gua aurait pu être banale. Chevreuil, Echasses Blanches et Cygnes en ont décidé autrement.... Le Chevreuil s'est attardé au bord de la Mare....                 

Journal

Sur le Chemin près du Gua 2/2

La Mare est sens dessus-dessous. Les Echasses Blanches vont et viennent, pataugent dans les Nuages...          

Journal

Au bout de la Plage, Cordouan

Hier matin, à Marée haute, les Vagues se sont éclatées. A marée basse, tout au bout de la plage, mirage de la lumière douce de la fin d'après-midi, Cordouan. Il faut venir et rester, il faut marcher. Profiter.                 

Journal

Vous n'etiez pas là

L'horizon était gris, menaçant, plombé. En haut de la plage, il n'y avait personne. Les bancs étaient vides. Et puis poussés par le vent de Nord Ouest, les nuages se sont déchirés, enflammés. Je sais, nous venons souvent du côté de l'Océan. Mais vous le savez bien, ici les couchers de soleil ne se ressemble jamais. Dommage, vous n'étiez pas là. Alors laissez moi partager ce moment; pour le plaisir. Et par les temps qui courent, ce n'est pas de trop.               

Journal

Certains Matins sont flamboyants

Certains Matins sont flamboyants. Il faut en profiter, se poser, regarder, car ces Instants là ne durent jamais très longtemps. On rêve de l'Afrique ...         

Journal

Depuis les bords du Lac

J’étais venu pour le Lac, ses Rives embrumées et ses Voiliers au corps mort. Inattendu, un Héron s’est invité, a pris son temps. Ce n’était plus alors le même lieu. Est il besoin d’en rajouter?… Souvent un regard suffit à vous emmener ailleurs.    

Journal

Jour de Plage, Jour de Liberté

Il fait beau. Il faut en profiter, prendre le chemin qui longe la Forêt. Les Cigales cessent de chanter à notre passage puis reprennent de plus belle. Sur le chemin balisé de ganivelles, une odeur chaude et forte d'Immortelle des mers. Le sable chaud brule les pieds. En haut de la Dune, enfin la Mer! Ses baigneurs, ses promeneurs et ses pêcheurs... Un jour de Plage, un jour de Liberté...    

Journal

Le Soleil a fait un tour

Fin de soirée de Juillet. Sur la Plage, les derniers promeneurs attendent que le Soleil bascule de l'autre côté de l'Océan. Des surfeurs profitent des dernières Vagues. La Mer semble fatiguée de sa journée. Le lendemain,  après une nuit passée de l'autre côté,  le Soleil réapparait sur l'Estuaire. Comme si de rien n'était....    

Journal

Une Carte Postale

Enfin les Vacances! Nous avons du beau Temps. La Mer est belle. Nous nous baignons tous les jours. Les enfants s'amusent beaucoup à la Plage. Le Matin nous allons au Marché. Quelques fois, nous y dégustons des Huitres. Les grands font du surf jusqu'a tard dans la soirée....      

Instants & Lieux

Au bord des Lacs et Lagunes

Instants & Lieux

Les Mattes

Entre l'Estuaire et le Forêts de pins  de la Côte Atlantique, des terres gagnées de haute lutte, sur les Eaux par la main de l'homme. Par endroit, ces larges étendues prennent des airs Texans quand paissent bovins et chevaux au pied des éoliennes. Au bout de la route rectiligne, derriére la longue digue protectrice, l'Estuaire et ses petites plages.
La Nature est fragile, il faut la préserver.

Journal

Le Lac et le Pêcheur

Sur le Lac une Mouette solitaire surveille le moindre frisson de l'eau ou peut être se chauffe t'elle aux premiers rayons de soleil. Un Pêcheur matinal quitte le ponton. Il rêve déjà de Sandre, Brochets et autres Perches. Trop heureux d'avoir le Lac pour lui tout seul, il se dit un fois de plus qu'il a de la chance d'être ici ...

Journal

Un Dimanche au Bord du Lac

Le Soleil est à peine levé. Les Pêcheurs prennent peu à peu possession des Rives du Lac. Ils parlent à voix basse. Comme s'ils avaient peur qu'au moindre bruit, le mirage s'arrête. Un homme promène son chien. Un peu plus plus loin, agacé par un bateau qui démarre, un Héron quitte la Rive en huant. C'est un Dimanche matin de fin Août.  La Journée sera belle...

Journal

Sur l'autre Rive de la Presqu'île

Arrivé trop tôt, le Courlis Cendré s'est perché sur le portail du Carrelet. Accompagné des Mouettes toutes aussi matinales, il attend patiemment que la Marée descendante découvre le Vasard. Alors ils pourront prendre tranquillement leur petit-déjeuner. Vers et Mollusques feront l'affaire...

Journal

Un Soir de Fin Août à la Plage

C'était un Soir de Fin Août. Il était tard sur la Plage. L'heure ou le Soleil plonge de l'autre côté. Il faisait encore chaud. Une Brume moite délavait le Ciel et la Mer.  Quelques Baigneurs et des Surfeurs se sont attardés. Pour beaucoup, c'est bientôt la fin des Vacances, il faut en profiter, jusqu'au bout du jour. Pour d'autres, c'est le début ...

Journal

Septembre, la Plage, juste avant l'Averse.

Ce matin de fin Septembre, il est à peine huit heures. La Plage est déserte. Un Vent de Nord-Ouest pousse les Nuages vers le Littoral. Seuls quelques Bécasseaux Sanderlng et des Mouettes courent derrière les vagues qui viennent mourir sur l'Estran. Bientôt ce sera l'Averse...

Journal

En bordure de Forêt, le Lac.

En bordure des Dunes, la Forêt, puis le Lac. Le Soleil n'est pas encore assez haut. Le Brouillard d'Automne, tarde à se disperser et dessine sur un feuille de papier pour Encre de Chine. Sur la Rive, aux pieds des grands Pins, on entend claquer les gouttes d'eau qui tombent des ramures ...

Journal

Sur le Chemin de la Voie Lactée

Une fois n'est pas coutume, mais c'était tentant. Par une Nuit de fin Octobre, au bord de l'Océan, nous avons pris d'autres chemins pour passer un moment avec la Voie Lactée et les Pléiades. Au large, des feux de Bateaux de Pêche s'amusent à ressembler à des Etoiles. Une Nuit Médocaine,   la Galaxie, avec pour seule frontière, les Ganivelles du bord de Mer...

Journal

Sur le Chemin vers la Ville

On passe régulièrement par là pour aller à la Ville. C'est plus court, plus "sympa". Il suffit d'un Matin d'Automne un peu plus paresseux que les autres et le Chemin appelle un autre regard. Ce n'est plus la Route habituelle. Encore une fois, il faut vite profiter, car ces moments là sont éphémères ...

Journal

Quand le Lac est Blanc

Ce Matin là, tout était plat, Blanc, silencieux, vide, figé, l'air, presque Diaphane. Seuls trois Cygnes et quelques bouées d'amarrage nous rappellent que nous sommes au bord du Lac...

Journal

Si la Neige était tombée

Cette Année, le Jour de Noël, le temps sera Gris et Nuageux. Dommage, car Noêl avec la Neige c'est encore plus Noêl. Alors j'ai puisé un peu de Rêve dans ma boite à Clichés. Car quelques fois, en Décembre, il arrive à notre Médoc d'être sous le manteau Blanc. Regardez par la fenêtre, imaginez...

Journal

Tout à côté, le Lac.

Les dernières Grues cendrées rentrent au dortoir. Tout à côté le Lac s'étire le long de la Pinède. Les bateaux immobiles rêvent de Vent et attendent les Beaux Jours. Sur le ponton un promeneur vient, prendre une gorgée de Bonheur. Du côte des roselières qui bordent le Lac, on entend les cris des appelants des cabanes de chasse....

Journal

L'Hiver est tombé sur le Lac

Certes, ce n'est pas le Lac Baïkal, et la Forêt d'ici n'est pas la Taïga. Et pourtant...Les rives de sable sont couvertes de givre. Par endroit, le Lac est figé. On entend craquer la glace.  Notre Héron semble circonspect devant l'étendue glacée. Il faut dire que ce n'est pas habituel. Sur l'autre rive, venant du Sud, un vol de Cormoran s'est posé pour une courte halte.

Il fait froid, très froid. Les doigts sont engourdis...Aujourd'hui, il est permis de faire un tour du côté du Lac Baïkal et  ses  Forêts de Cèdres. Demain, la pluie effacera tout....

Journal

La Tempête Marcel et les Mouettes

La Tempête Marcel est arrivée. Un aubaine semble t'il pour les Mouettes. Contre Vents et Marée, dans le fracas des rouleaux qui se cassent, entre les Vagues roulant en tout sens, dans les remous tumultueux,  le festin est à portée d'ailes. Mais comment font elles ? Sont elles courageuses, opportunistes, stratégiques ou simplement inconscientes et gourmandes. Certainement tout à la fois. Merci les Mouettes, pour la Leçon...et pour le Spectacle ...

Journal

Jour de Brouillard

Il y a des jours où le brouillard s'étale sur toute la Presqu'île. Du Littoral à l'Estuaire, les Paysages se redessinent sur papier blanc...Avant que le soleil ne change tout.

Journal

Un Arc en Ciel Blanc!

Une fin d'Après-Midi de Février. Au détour d'un Chemin, entre Vignobles et Palus. Ici la taille est terminée. Du côté de l'Océan, le Soleil tarde a se coucher. Une Lumière rasante illumine les rangs de Vignes. Sur l'autre Rive de l'Estuaire tout proche, le ciel est noir. Cette Nuit, il va certainement pleuvoir. Et puis, aussi insolite qu'innatendu, un Arc en Ciel Blanc ...

Journal

Quand la Lumière vous grise.

Il fallait prendre l'Avenue de l'Océan, se diriger vers le Front de Mer. Ces soirs là, les réverbères ressemblent à des insectes Géants. Nous sommes samedi, c'est les vacances, il y a un peu de monde. Le Soleil n'est pas encore passé de l'autre côté que les Ors éclaboussent la Plage et l'Océan. Sur la Plage encore mouillée par la dernière Vague, les couleurs se diluent. Les Ors se mélangent avec les Bleus et les Rouges de feu. La Vague suivante efface tout, avant qu'une autre ne réinvente un autre moment magique. Instant jubilatoire où la Lumière vous grise et vous frustre à la fois. Car celà ne dure pas très longtemps...

Journal

La Rive de l'Estuaire s'éveille.

Nous sommes début Avril. Le Soleil apparait tout juste de l'autre côté de l'Estuaire. La Rive de ce côté-ci est déserte. Pas un Tadorne, même pas un Bécasseau sur le Vasard marbré de Lumière. Aveuglés, les Carrelets s'étirent sur leurs grands pieux. Immobile, le Phare de Richard rêve encore  des Bals d'hier et à ces Danseurs qui venaient lui tenir compagnie. Bientôt le Jour sera définitivement là. Il reprendra son rêve la nuit prochaine. Quant à moi, je vais reprendre les chemins qui traversent le Palus pour rentrer....

Journal

Le Lac Rose, Orange, Blanc...

Le Chemin longe la Rive pour arriver sur la petite Plage déserte. A peine levé, le Soleil joue des tours au Lac qui semble ne plus savoir qui il est, où il est. Au fil des premières minutes du Jour, les Couleurs éclatent, s'étalent, changent, se diluent, se séparent. Lac Orange, Lac Rose laqué de Blanc, Lac Blanc froissé de Bleu... Moi non plus d'ailleurs, je ne sais plus très bien où je suis. Mais je suis  venu ici pour vivre ce moment indescriptible, improbable, et je ne suis pas déçu....

Journal

Passer l'Ecran

Ces chemins-là vont tout droit. Ils n’en finissent pas de traverser les grands prés bordés de haies de Prunelliers, de Tamaris et de Ronces. Loin de tout, loin du bruit des Villages, ils mènent doucement dans un vieux film « western ». Magie de ces Paysages Médoquins, il ne faut pas beaucoup d’imagination pour passer derrière l’écran.

Intriguée, une Bergeronette vient à ma rencontre.
Plus loin, aussi curieuses qu’accueillantes, des Blondes d’Aquitaine, les résidentes de ce lieu, sont venues à ma rencontre.
Silencieuses et immobiles, les Eoliennes attendent patiemment le vent. 
A la fin de la séance, je suis allé voir les Tradinaires afin qu'ils fassent cabrioler les Mots en Occitan sur leur grand tableau noir. Merci à eux.

Journal

La page blanche de la Rivière

Sur la page blanche de la "Rivière" un bateau trace son Sillage et ses Vagues. Alors les unes après les autres, les vagues avancent, plissent régulièrement la surface de l'Estuaire jusqu'à la Rive et viennent mourir en chuintant sur l'estran. Pas très loin du bord, un Tadorne.  Agacé par ce ballotage incessant de l'eau, le Canard quitte les lieux...Le bateau éloigné, c'est de nouveau, la page blanche qui attend que vienne se poser le Tadorne. Avant qu'un autre bateau n'arrive....

Journal

Rêver du grand large

Sous un ciel épais, au bout du peyrat, l'estuaire coule placide vers l'océan. A moitié caché par les brumes matinales, sans horizon, il parait plus grand. Amarrés à la rive, les carrelets, rêvent du grand large et de retours de voyages.

Journal

La mer, l'estuaire, le lac, le ciel

Souvent, l'océan ressemble à l'estuaire. L'estuaire lui, imite le lac. A moins que ce ne soit le ciel qui prenne la place de la mer. Les nuages filent alors comme des méduses. Les paysages ne sont pas avares de surprises. Leur imagination est sans fin pour nous épater. Il suffit de se poser...

Journal

Si vous allez sur les bords du lac

Si au petit matin, vous allez sur les bords du lac, vous verrez les bouées faire sur l'eau, des pointillés et des tirets, la barque du pêcheur glisser derrière les roseaux et le cygne, snober la mouette. Pas un bruit...

Journal

Jour de plage

Le temps s'est mis au beau. Les vacanciers, insouciants, ont pris le chemin de la plage. Les vagues courent, se croisent, et courent encore vers la plage. Les cerfs-volants ivres, planent au bout de leur corde. Guillerets, les drapeaux du front de mer claquent au vent. Les cris des enfants passent par dessus la dune. Jour de plage.....

Journal

L'eau et la lumière

Sept minutes au bord de l'estuaire. Sept minutes où l'eau et la lumière mélangent les mauves, les roses, l'or et les jaunes. Solitaire, au petit matin la "rivière" s'écoule, impassible. Encore un étonnant moment.  Loin des turbulences de ce monde...

Journal

Le lagon

Une fin de mois d'août en demi-teinte. Et pourtant, sur mon chemin, des bleus, des roses, des mauves...Lagon. Sur la plage, grisée, une mouette imite le perroquet. Bleue. Exotique....

Journal

Le Lac ce matin

Au delà de la forêt de grands pins, le tumulte et les bavardages inutiles. Le lac lui, n'en a que faire et s'étire comme un miroir aux premiers rayons de soleil, pour le plus grand bonheur de la mouette, du cygne et du pêcheur qui s'affaire sur son bateau. Mais ce dernier est il venu uniquement pour pêcher?...

Journal

Le lac, encres de chine

Les jours de brouillard, sur la page blanche laissée par la nuit, les roseaux dessinent des arabesques. Assis sur le sable de la grève, l'imagination se met en route, le regard peut partir pour un long voyage.

Le lac et la rive d'en face ont disparu. A l'abri de la presqu'île, un héron vole prudemment au dessus de l'eau avant de se percher sur un bateau fantôme pour attendre que la brume se lève. Invisible, le sifflement d'un vol de cygnes passe au dessus des grands pins en direction des mares toutes proches. 



Journal

La lagune

Au bout du chemin qui longe le lac, il y a la lagune, encore embrumée. Les cormorans ont déjà commencé la pêche et se sèchent maintenant sur leur perchoir avec les premiers rayons de soleil qui peinent à percer. Sur les bords, pas un bruit. Seulement les cliquetis que fait la brume qui tombe des ramures en gouttes, dessinant des ronds sur le plan d'eau. Même s'il fait un peu froid, que du bonheur....

Journal

La dernière aube de l'année

La dernière aube de l'année avant que ne souffle la tempête...

Journal

Le premier jour de l'année

Le premier jour de cette année, à grands coups de rafales, le vent d'ouest a balayé la plage. Sur les dunes,  les oyats ont dansé avec Carmen,  à en perdre la tête. A marée haute, l'océan s'est déchaîné. Paysage originel, dantesque, bruyant, attirant et effrayant à la fois; contre lequel l'homme ne peut rien. Au fil des heures, l'océan avance, vagues dans tous les sens, brassant une gigantesque chantilly sur l'estran. Des flocons de crème volent au vent...On s'étonne et on admire. Dantesque.

Journal

Des clairs-obscurs

Depuis quelques jours, de l'océan à l'estuaire, le mauvais temps traverse la presqu'île. Les nuages passent sans relâche faisant surgir sur les bords des chemins des clairs-obscurs éphémères...

Journal

Une semaine sur la presqu'île

Cette semaine, entre deux averses un arc en ciel a accroché un nuage, la forêt s'est mise sens dessus dessous, un nuage s'est couché sur l'estuaire et le soleil a fait un clin d'oeil aux optimistes venus le voir...

Journal

Le Lac

Ce matin de Février, le lac transi de froid ressemble à un gâteau glacé où les bateaux lèvent l'ancre pour voguer ailleurs...

Journal

Le pays des matins flamboyants

Le ciel est sombre au dessus de l'estuaire. Les vignerons arrivent au bout des rangs pour commencer la taille. Les mauves et les roses recouvrent alors les vignobles. Et puis le ciel explose; en silence, flamboyant...

C'est comme si le soleil redoublait d'effort pour chasser la nuit afin que le jour soit à l'heure...

Journal

Ce matin sur la plage

Il faisait bon ce matin. Je suis allé marcher sur la plage. De gros nuages noirs, venus du large, ont glissé lentement sur la plage glacée puis se sont noyés dans les baïnes. Jubilation d'enfermer la lumière et les formes. Frustration que celà ne dure plus longtemps...

Journal

L'or coule à flots

C'est marée basse, le soleil se lève, timide, sur l'autre rive. Dans les esteys et sur l'estran, l'or coule à flots. Quelques minutes plus tard; le ciel et l'estuaire sont sens dessus dessous.

Le Médoc que j'aime; éphémère et transcendé par la lumière...

Journal

L'or coule à flots

C'est marée basse, le soleil se lève, timide, sur l'autre rive. Dans les esteys et sur l'estran, l'or coule à flots. Quelques minutes plus tard; le ciel et l'estuaire sont sens dessus dessous.

Le Médoc que j'aime; éphémère et transcendé par la lumière...

Journal

Petit matin sur la plage

Le soleil se lève à peine. La plage est déserte. Le long de l'esplanade, les bancs sont abandonnés. Encore endormi, sans enthousiasme, l'océan s'étale sur l'estran. Les machines s'affairent pour préparer la plage avant que les baigneurs n'arrivent. Optimiste, un surfeur vient chercher des vagues. L'un après l'autre, les bruits de Monta arrivent jusqu'ici..

Cette agréable impression de voir et d'entendre les choses se mettre en place au fur et à mesure que le jour s'installe... Ce sera un bonne journée...

Journal

Sur les bords du lac

Au delà de la forêt, le jour apparait. Les bateaux sortent de la nuit et voguent sur de l'or. Les rives du lac dessinent des poissons imaginaires. Au fil des minutes, avec le jour qui monte, tout s'efface.

A l'autre bout, après un café vite avalé, les pêcheurs alignent en silence leurs cannes au bout du ponton. Sur les bords du lac, une chaude journée d'août commence...

Journal

Les bords du lac

Du côté de l'océan, la nuit est encore accrochée à la forêt. Sur les bords du lac, des pêcheurs alignent déjà leurs cannes. Le claquement d'une rame que l'on pose sur la barque dérange des martin-pêcheurs qui slaloment entre les roseaux.  Au fil du jour qui se lève les nuages  s'effilochent. Les bords du lac ce matin de septembre...

Journal

La terre a fait un tour

La terre a fait son tour. Hier soir, au soleil couchant, les couleurs du ciel se sont accrochées à la plage. Ce matin, avec le jour qui avance, elles se sont comme diluées dans les eaux des marais... Les jours passent, quelque chose se passe qui nous dépasse. La terre continue de tourner.

Journal

Un orage passe sur la presqu'île

Arrivé par le nord ouest de l'océan, le mauvais temps file en grondant au dessus de la forêt de pins et traverse la presqu'île. Tout au fond de l'horizon, des coups de tonnerre se succèdent. Sur la plage déserte, la lumière est métallique. Des lambeaux de nuages glissent sur la grève. Un peu plus tard, du côté de l'estuaire, au pied des rangs de vignes, pas encore bousculé par la tourmente le soleil du matin éclaire violemment les marais sur un ciel noir d'encre...

Journal

Il fallait regarder ailleurs

Beaucoup sont venus fêter Noël au bord de la mer. Les villas sont ouvertes pour quelques jours. Le temps de se retrouver et d'ouvrir les cadeaux. En fin d'après-midi, malgré le temps incertain, on prend la direction du front de mer. On discute, on rit et l'on attend patiemment que le soleil passe de l'autre côté. Mais ce soir là, il fallait regarder ailleurs, tourner le regard, côté sud, le long des dunes...Une lumière inhabituelle baignait la côte et la plage.

Journal

Le lac

En janvier, il y a des jours sans vent, sans bruit. Le lac est alors aussi blanc que le ciel du matin. Tout est sens dessus dessous. Les bouées des corps-morts perdent la tête, la mouette se regarde voler sur le miroir de l'eau. Avec un goutte d'imagination, les bateaux peuvent s'envoler. Près des berges, des poissons et des oiseaux se cachent dans les roseaux...

Et puis un pêcheur manoeuvre au large et le lac réapparaît en de lentes ondulations.

Journal

Au bout du sentier, la savane

Jeudi, 8 heures, le jour se lève. Les uns après les autres, les nuages grisés par la nuit se teintent de rose. C'est le signal pour vite finir sa tasse de café, la laisser sur la table et reprendre  le chemin qui traverse la forêt de pins. Au bout du sentier forestier, la lande est là, encore un peu sombre, sous un ciel copieusement éclairé par le soleil levant. Le froid engourdit les doigts et pourtant une fois de plus, la savane n'est pas loin.

Quelques minutes de plus, le soleil passe lentement au dessus des pins, la lumière devient de plus en plus blanche. Le voyage imaginaire se termine ... 

Journal

Quand les nuages traversent la presqu'île

Le mauvais temps s'est installé sur la presqu'île. Ce n'est vraiement pas un temps pour prendre les chemins. Mais ce serait oublier combien de l'estuaire à Cordouan, du matin jusqu'au soir, la lumière joue avec les nuages pour le plus grand bonheur du glaneur de lumière...

Journal

Le lac et le ciel

Et puis il y a les matins de Février où les ors, les ocres, les roses et la brume se mêlent. Une fois encore, le lac et le ciel se confondent. Les bateaux volent entre ciel et eau accompagnés des cormorans et des hérons.
Des couleurs inattendues et des images qui nous amènent sur d’autres rives...

Journal

Au bout du chemin, le lac

Sur le chemin, le brouillard du matin s’accroche aux grands pins qui longent l’océan. Pas un souffle de vent. Au bout du chemin il y a le lac.

Mise à jour

Veuillez Patientez...