Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Comme"

Journal

Le Soleil a fait un tour

Fin de soirée de Juillet. Sur la Plage, les derniers promeneurs attendent que le Soleil bascule de l'autre côté de l'Océan. Des surfeurs profitent des dernières Vagues. La Mer semble fatiguée de sa journée. Le lendemain,  après une nuit passée de l'autre côté,  le Soleil réapparait sur l'Estuaire. Comme si de rien n'était....    

Journal

Encore un Matin pas comme les autres

Aujourd'hui, encore un Matin pas comme les autres. Tout est encore endormi, le Soleil se lève à peine. Ici, dans les Vignobles, sur les Bords de l'Estuaire, on entre dans une autre dimension. On voudrait que cela continue mais cette Lumière là est éphémère. le Jour a hâte de se lever...

Journal

Des matins comme des soirs

Il y a aussi des matins qui ressemblent aux soirs...Et c'était le cas ce matin. De bonne heure...Quel pays!!!!

Journal

Comme si de rien n'était

Un soir de juillet, le soleil est passé derrière l'océan. De l'autre côté, il a fait un tour, pour revenir sur l'estuaire, comme si de rien n'était. Les filets des carrelets dansent dans le vent. Sur le ponton, les mouettes  attendent patiemment que la marée découvrent l'estran. Derrière la digue deux passereaux se réveillent, encore engourdis de la nuit. Un moment, où la tête se vide. Et la terre qui tourne, tourne, petit homme...

Journal

Comme des terres lointaines

Comment se convaincre que les vignobles bien alignés sont tout proches et que l'océan et ses dunes rectilignes n'est pas bien loin.
Il y a dans ce pays des paysages et des moments, où comme en ce début décembre, immobile sur le bord du chemin, l’esprit n’a pas trop de mal à vagabonder sur des terres très lointaines.
D’ailleurs peut être est ce pour cette raison que les oies cendrées et autres oiseaux migrateurs aiment s’arrêter sur ces terres. 

Journal

Comme des terres lointaines 2

Un matin de décembre, en bordure de forêt, loin des bruits et des contraintes, j'ai pris le  chemin de la savane. Au milieu des grandes herbes, je me suis assis au pied d'un baobab solitaire. J'ai attendu les lions, les éléphants, les zèbres et les girafes. Il est encore trop tôt, les gazelles ne sont pas encore arrivées sur les bords du point d'eau ...

Journal

Comme si de rien n'était

Vendredi, 7 heures 22. Au bout du chemin qui traverse les marais, la terre a fini son tour,  en commence un nouveau. Les voitures filent sur la route, des volets sont encore fermés, comme si de rien n'était. Une envie d'arrêter le temps.

7 heures 37. Sur la mare, canards et poules d'eau pataugent, comme si de rien n'était. Le jour arrive, comme si rien ne s'était passé...

Mise à jour

Veuillez Patientez...