Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Ce"

Journal

Golden Hours

La lumière ici, entre l’Estuaire et l’Océan, est unique. Les matins clairs, elle inonde les rives de l’estuaire et les roselières. Les soirs où le soleil tarde à nous quitter, elle incendie l’horizon, l’océan, les dunes et les forêts du littoral.

Journal

La rentrée au dortoir des Grues Cendrées

Les premières Grues Cendrées arrivent dans le Médoc en Octobre. Début Mars elles regagnent leurs régions de nidification.        

Journal

La Plage pour Soi.

Ciel de traine avec une forte instabilité.
Mer forte à très forte.
Houle modérée d'Ouest.
La plage pour soi.    

Journal

Des fins d'Après-Midi bleues

Il y a aussi des fins d'Après-midi Bleues. Bleu de Prusse, Bleu Cobalt, Bleu Nuit, Bleu Egyptien, Persan, Turquoise, Marine, de Prusse et autres Acier,Pastel,Lavande...Tout est bleu. Mais pas de Bleu à l'Ame ce soir, car l'Instant est paisible avec l'Océan qui vous parle inlassablement de ses Voyages lointains. Plus encore, lorsque le regard se resserre, tout est transformé, chamboulé. Alors on se retrouve dans un autre Univers, Bleu.    

Journal

Poussé par le vent du nord, un Nuage est passé

Poussé par le Vent du Nord un Nuage est passé au dessus de la Lande. Ici, rien n'arrête les nuages. Ils ne font que passer. Ils continuent leur Voyage vers l'Océan ou au-delà de l'Estuaire selon les Vents.      

Journal

Le Soleil arrive du côté des Dunes

Après avoir effleuré les Eaux de l'Estuaire, franchi les cimes des Forêts qui longent le Littoral, le Soleil arrive du côté des Dunes. Les Nuages venant du Nord, passent rapidement, sans même prendre le temps de se regarder dans les miroirs que la Mer descendante a laissé sur l'Estran. L'Océan et la Plage, ne sont pas encore éclaboussés par la Lumière matinale, les bleus de la nuit commencent tout juste à se délaver  ...      

Journal

Les Forêts d'ici

Indissociables de cette Terre qu'elles protègent de l'avancée des Dunes, les Forêts longent le Littoral, au delà, elles s'étendent bordant Marais et Vignobles. Elles abritent Chevreuils, Biches, Sangliers, Cerfs et autres gibiers. Beaucoup de ceux qui vivent ici ne sauraient bien vivre sans elles... Les Forêts sont indispensables mais aussi vulnérables, il faut les préserver.       

Journal

Les Chemins du Queyron

Les Chemins du Queyron bordés de Prunelliers en fleur, nous amènent ailleurs et nous incitent à rester...Il faut en profiter car avec les vents et la pluie de fin Mars, les fragiles fleurs blanches disparaitrons. Aux beaux jours, le dimanche, on prenait ces chemins pour aller déjeuner au Phare de Richard. Ceux qui arrivaient en attelage riaient de se voir poudrés du blanc des chemins. Ca leur était égal, ils étaient heureux d'être ici. Après s'être baignés, derrière la digue, on pêchait des crabes que l'on dégustait cuits avec le fenouil sauvage cueilli sur les rives de l'Estuaire.              

Journal

Les Bleus de l'Estuaire

Parfois, avec l'aide des Nuages et du Vent, il arrive à l'Estuaire de prendre des airs de Lac. Ou peut être, facétieux et un peu jaloux, veut il montrer à l'Océan que lui aussi sait avoir des teintes de Bleu. On parle tellement des Bleus de l'Océan. Mais peut être savait il que je passais par là, sur les Chemins qui le borde.       

Journal

D'une Rive à l'autre

Pas besoin d'être une Hirondelle ou une Mouette Rieuse pour aller d'une Rive à l'autre. Il suffit de prendre les Chemins de traverse dans les  Vignobles, les Forêts et les Palus. Ils nous mènent des longues Rives de l'Estuaire aux Dunes qui bordent l'Océan, ou l'inverse. Ici, on habite entre deux Eaux, on ne sait à quelle Rive se vouer.         

Journal

On y vient de très près ou de plus loin

On vient ici à pied, à bicyclette ou en voiture. On arrive de tout près mais aussi de plus loin. On s'assoit sur le Sable, sur un Banc ou bien l'on s'installe comme au drive in, au bord de la route côtière. Ici, on vient voir le Coucher de Soleil. Il n'y a que le Coucher de Soleil. On y vient seul, en amoureux, ou bien en bande. On fume une cigarette, on prend des photos, on discute à voix basse. On pense que l'on a de la chance d'être là. Certains ouvrent grands leurs yeux et restent silencieux. C'est comme si c'était la première fois. Mais ce n'est pas la première fois.On est déjà venu et l'on reviendra.  

Journal

Surpris un Héron s'est envolé

Surpris, un Héron s'envole lentement en huant. Derrière les Pins qui bordent les Marais, l'Océan murmure. Sur la Mare, une Poule d'eau change d'endroit. Clapots sur l'eau. Pas très loin dans la Forêt, un Chevreuil aboie. 
A l'entrée du Chemin j'ai laissé la radio et ses discours sans fin sur les vacarmes de ce monde...            

Journal

Certains Matins sont flamboyants

Certains Matins sont flamboyants. Il faut en profiter, se poser, regarder, car ces Instants là ne durent jamais très longtemps. On rêve de l'Afrique ...         

Journal

Ici, on est déjà Ailleurs

Pas besoin de partir loin d'ici. Certains Soirs, il suffit de prendre le Chemin qui longe l'Océan et l'on est déjà Ailleurs. C'est sûr, on peut passer ici des moments étonnants ...                

Journal

On rêve du Bleu de l'Océan

Quand le temps est incertain ou bien que l'on est loin d'ici, on rêve du Bleu de l'Océan...      

Journal

Sur l'autre rive, l'Océan...

Sur l'autre rive, l'Océan enroule inlassablement ses Vagues, les unes après les autres, avant qu'elles ne viennent se fracasser sur la plage.             

Journal

Au bout de la Plage, Cordouan

Hier matin, à Marée haute, les Vagues se sont éclatées. A marée basse, tout au bout de la plage, mirage de la lumière douce de la fin d'après-midi, Cordouan. Il faut venir et rester, il faut marcher. Profiter.                 

Journal

Vous n'etiez pas là

L'horizon était gris, menaçant, plombé. En haut de la plage, il n'y avait personne. Les bancs étaient vides. Et puis poussés par le vent de Nord Ouest, les nuages se sont déchirés, enflammés. Je sais, nous venons souvent du côté de l'Océan. Mais vous le savez bien, ici les couchers de soleil ne se ressemble jamais. Dommage, vous n'étiez pas là. Alors laissez moi partager ce moment; pour le plaisir. Et par les temps qui courent, ce n'est pas de trop.               

Journal

On rêve du Bleu de l'Océan

Quand le temps est incertain ou bien que l'on est loin d'ici, on rêve du Bleu de l'Océan...      

Journal

Ici, on est déjà Ailleurs

Pas besoin de partir loin d'ici. Certains Soirs, il suffit de prendre le Chemin qui longe l'Océan et l'on est déjà Ailleurs. C'est sûr, on peut passer ici des moments étonnants ...                

Journal

Certains Matins sont flamboyants

Certains Matins sont flamboyants. Il faut en profiter, se poser, regarder, car ces Instants là ne durent jamais très longtemps. On rêve de l'Afrique ...         

Journal

Le Bateau quitte le Port

Au pied des Vignobles, un Port, comme il y en a beaucoup sur les bords de l'Estuaire. Le soleil est déjà haut. Profitant de la marée, le bateau lève la voile et quitte le Port en direction de l'Océan....    

Journal

Une Terre de Chevaux

Depuis les bords de l'Océan, il faut prendre les chemins qui traversent la Forêt. De l'autre côté des grands Pins, s'étendent les Palus et leurs Chevaux...Ici aussi on est ailleurs. Une parenthèse de Liberté.        

Journal

Le Soleil a fait un tour

Fin de soirée de Juillet. Sur la Plage, les derniers promeneurs attendent que le Soleil bascule de l'autre côté de l'Océan. Des surfeurs profitent des dernières Vagues. La Mer semble fatiguée de sa journée. Le lendemain,  après une nuit passée de l'autre côté,  le Soleil réapparait sur l'Estuaire. Comme si de rien n'était....    

Journal

Une Carte Postale

Enfin les Vacances! Nous avons du beau Temps. La Mer est belle. Nous nous baignons tous les jours. Les enfants s'amusent beaucoup à la Plage. Le Matin nous allons au Marché. Quelques fois, nous y dégustons des Huitres. Les grands font du surf jusqu'a tard dans la soirée....      

Instants & Lieux

Les Marais

Les Marais offrent des paysages magiques. L’hiver les arbres et les joncs se reflètent sur l’eau des Chenaux, dans une symétrie parfaite, dessinant des arabesques complexes où se cachent mille créatures extraordinaires.

Enveloppés par les brumes matinales, les roselières et les plans d’eaux deviennent mystérieux et poétiques. Hérons, Aigrettes, Avocettes Elégantes, Vanneaux Huppés, Cygnes, Canards Souchet, Sarcelles d'Hiver, Chevaliers gambettes et Oies Cendrées y font une halte.

Journal

Sur l'Océan le rideau s'est levé

Au bout du Chemin, il y a l'Avenue de l'Océan qui mène tout droit au Front de Mer et ses Bancs. Certains Soirs d'été, il arrive que le rideau se lève sur l'Océan pour une projection en Technicolor. Mais il faut s'organiser car la séance commence juste à l'heure et il n'y a qu'une projection. Un fois le séance terminée, on peut aller déguster des glaces sur la Place des Manèges ...

Journal

Sur le Chemin qui mène au Port

Il est encore tôt sur le Chemin qui mène au Port. La Brume matinale couvre les Palus et les Vignobles qui surplombent l'Estuaire. Elle peine à se défaire des Chardons qui bordent le Chenal. Tout au bout , après l'Ecluse, il y a le Port et ses bateaux posés sur la Vase. Enfin, la "Rivière", et de l'autre côté, la Rive d'en face, elle aussi toute embrumée ...

Journal

Un Dimanche au Bord du Lac

Le Soleil est à peine levé. Les Pêcheurs prennent peu à peu possession des Rives du Lac. Ils parlent à voix basse. Comme s'ils avaient peur qu'au moindre bruit, le mirage s'arrête. Un homme promène son chien. Un peu plus plus loin, agacé par un bateau qui démarre, un Héron quitte la Rive en huant. C'est un Dimanche matin de fin Août.  La Journée sera belle...

Journal

Sur l'autre Rive de la Presqu'île

Arrivé trop tôt, le Courlis Cendré s'est perché sur le portail du Carrelet. Accompagné des Mouettes toutes aussi matinales, il attend patiemment que la Marée descendante découvre le Vasard. Alors ils pourront prendre tranquillement leur petit-déjeuner. Vers et Mollusques feront l'affaire...

Journal

L'Estuaire ne cesse de nous étonner

Décidémment l'Estuaire ne cessera pas de nous étonner ! Ce Matin encore, pour quelques instants c'était; Cadeau...

Journal

Juste avant l'Averse

Il est à peine huit heures. Un vent de nord-ouest pousse les nuages vers le Littoral.La plage est déserte. Seuls quelques Bécasseaux Sanderlain courent derrière les vagues ...

Journal

Septembre, la Plage, juste avant l'Averse.

Ce matin de fin Septembre, il est à peine huit heures. La Plage est déserte. Un Vent de Nord-Ouest pousse les Nuages vers le Littoral. Seuls quelques Bécasseaux Sanderlng et des Mouettes courent derrière les vagues qui viennent mourir sur l'Estran. Bientôt ce sera l'Averse...

Journal

Pendant ce temps dans les Marais.

Dans les Marais, tout près de l'Océan, des Cygnes Tuberculés se reposent sur la Mare de la Tonne. D'autres arrivent pour se poser, hésitent, se ravisent et repartent vers une autre Mare...

Journal

Vacances de Noël, au bord de l'Océan.

Fin Décembre, il fait beau. Les Vacanciers de Noël se promènent par grappes sur la Plage. Pendant quelques heures, ne penser à rien, profiter, vivre le moment présent, se saouler de grandes inspirations iodées et du claquement régulier des rouleaux échevelés sur la Grève. On vient là pour cà. Ici, l'Esprit devient libre et s'aventure vers l'horizon. Un peu plus loin, vers le Sud, une Brume estompe la longue Dune Blanche. Le Vent d'Est et les Vagues font le spectacle. En fin d'après-midi, il y a encore du monde, les bancs du Front de Mer sont pris d'assaut pour le Coucher de Soleil. Car encore une fois, celà valait la peine de venir....

Journal

Les Grues Cendrées

Le Jour prend fin. Peu à peu, derrière la Pinède, le Soleil enflamme l'horizon. C'est l'heure pour les Grues cendrées de quitter les champs où elles sont restées la journée pour aller passer la nuit sur l'Etang tout proche. Ce devait être une journée comme les autres, banale. Ce ne fut pas le cas. Elle s'est terminée en apothéose. Avant que la nuit ne tombe définitivement sur des araignées géantes, et ne brise définitivement le charme. Je vole avec les Oiseaux ...

Journal

Lendemain de Tempête.

Toute la nuit, le Vent a soufflé fort. Au Matin, le Ciel encore chargé de Noir finit de déverser ses trombes d'eau sur les Forêts qui bordent la Côte. Le vent de Nord glace les visages, déchire sans cesse les Vagues. L'écume s'envole, s'éparpille en tous sens, roule, glisse à toute vitesse sur la Plage désertée. Un temps à ne pas sortir. Un temps de colère de Mer. Un temps à décorner les boeufs. Finalement, un temps de saison....

Journal

Ce Matin de Janvier dans les Vignobles.

Encore engourdis par le froid, les Vignobles ont du mal à se réveiller. Le Soleil a du mal a percer.  Les rangs de Vignes dessinent des formes géométriques sur les Terres blanchies par la Nuit. Le Temps coule au ralenti. Pas un bruit, rien ne bouge. Les Clochers des Villages encore endormis émergent des draps brumeux. Seul le roulement de quelques rares voitures, au loin sur la route, annonce que ce Temps commence à s'accélérer. La Magie va bientôt disparaitre. L'ordinaire d'une Journée prendra le dessus. ...

Journal

L'Hiver est tombé sur le Lac

Certes, ce n'est pas le Lac Baïkal, et la Forêt d'ici n'est pas la Taïga. Et pourtant...Les rives de sable sont couvertes de givre. Par endroit, le Lac est figé. On entend craquer la glace.  Notre Héron semble circonspect devant l'étendue glacée. Il faut dire que ce n'est pas habituel. Sur l'autre rive, venant du Sud, un vol de Cormoran s'est posé pour une courte halte.

Il fait froid, très froid. Les doigts sont engourdis...Aujourd'hui, il est permis de faire un tour du côté du Lac Baïkal et  ses  Forêts de Cèdres. Demain, la pluie effacera tout....

Journal

La Tempête Marcel et les Mouettes

La Tempête Marcel est arrivée. Un aubaine semble t'il pour les Mouettes. Contre Vents et Marée, dans le fracas des rouleaux qui se cassent, entre les Vagues roulant en tout sens, dans les remous tumultueux,  le festin est à portée d'ailes. Mais comment font elles ? Sont elles courageuses, opportunistes, stratégiques ou simplement inconscientes et gourmandes. Certainement tout à la fois. Merci les Mouettes, pour la Leçon...et pour le Spectacle ...

Journal

Komorebi

Komorebi. C'est le court l'instant où la lumière du soleil traverse la Forêt. Komorebi. Un mot, un seul mot pour décrire un moment magique. Un moment éphémère étonnant où le Paysage prend une dimension telle qu'il est difficile de décrire ce qui se passe devant soi, en soi. Un fois le charme rompu, plus loin, à l'orée du bois, une encre de chine. Rien à rajouter.

Journal

Des Îles...

Il y a des Matins Brumeux où au détour d'un chemin, il a une Ile, émergeant au dessus d'une Mer d'écume blanche. Pour quelque instants, le Médoc retrouve ses Iles d'avant ...

Journal

Après l'averse, le Phare.

Ce début Mai, le temps est Gris, pluvieux. Le Vent de Nord-Ouest souffle fort. Les Vagues font la course vers la Plage où il n'y a pas âme qui vive. Elles s'enroulent, se déroulent et s'étirent sans fin. Les Nuages filent vers l'Estuaire. Une Averse s'abat sur la Forêt de grands Pins qui longe la Dune. L'ondée passée, le Ciel s'éclaircit. Alors au milieu des Vagues, Cordouan se montre...

Journal

Passer derrière l'Ecran 2

D'autres Matins, il faut regarder par la fenêtre de la cuisine, se demander si la Lumière sera belle. Une incandescence encore timide pointe, alors il faut vite prendre le Chemin qui mène vers elle. Arrivé tout au bout, c'est la récompense. La Luminosité s'est répandue partout, jusque dans les hautes herbes.C'est à cet instant là, que l'on passe une fois encore derrière l'écran..

Journal

On oublie où l'on est

Une fois encore, derrière les arbres du jardin, la lumière paraissait prometteuse. Alors je suis retourné au bord de l'océan. Le long de la route qui borde le littoral, des voitures sont garées face à la mer.

Près de l'eau, des promeneurs marchent d'un bon pas. D'autres, le regard tourné vers l'horizon, attendent patiemment, le téléphone à la main pour prendre des photos. Plus loin, un pêcheur surveille sa ligne.
Un couple est assis au pied de la dune.
Peu à peu, le soleil passe derrière l'horizon. Alors, on oublie où l'on est, regrettant que d'autres ne soient pas là.
Il y a des lieux dans le monde qui prétendent avoir les plus beaux couchers de soleil. C'est certainement vrai.
Mais n'en doutons pas, cette côte sans fin, qui borde la presqu'île, en fait partie. Il n'est pas besoin d'aller bien loin...
Les Tradinaires ont laissé leurs mots occitans sur ma page.

Journal

Des matins comme des soirs

Il y a aussi des matins qui ressemblent aux soirs...Et c'était le cas ce matin. De bonne heure...Quel pays!!!!

Journal

Pendant ce temps, dans les palus

Dans les palus le fauchage est terminé. Une aubaine pour les buses, milans et autre cigognes. Il est plus facile d'attraper les proies. Pas très loin, les vacanciers arrivent. Heureux d'être là, ils ouvrent les volets des villas abandonnées depuis l'été dernier, défont les valises. Tout à l'heure ils iront à la plage..

Journal

Le Lac ce matin

Au delà de la forêt de grands pins, le tumulte et les bavardages inutiles. Le lac lui, n'en a que faire et s'étire comme un miroir aux premiers rayons de soleil, pour le plus grand bonheur de la mouette, du cygne et du pêcheur qui s'affaire sur son bateau. Mais ce dernier est il venu uniquement pour pêcher?...

Journal

Vagabondage

Les premiers jours de novembre, j'ai vu des phares au bord des îles, les moulins de la Mancha enveloppés par les brumes matinales. J'ai vu les premiers matins du monde, exultante impression d'être seul sur terre. Au bord du chemin, l'éolienne couinait, saoule de vent. Pas de bisons à l'horizon.  Un après-midi, sur la plage, gâteau glacé, j'ai regardé, étonné,  les nuages glisser.

Images vagabondes et salvatrices...

Journal

Comme des terres lointaines

Comment se convaincre que les vignobles bien alignés sont tout proches et que l'océan et ses dunes rectilignes n'est pas bien loin.
Il y a dans ce pays des paysages et des moments, où comme en ce début décembre, immobile sur le bord du chemin, l’esprit n’a pas trop de mal à vagabonder sur des terres très lointaines.
D’ailleurs peut être est ce pour cette raison que les oies cendrées et autres oiseaux migrateurs aiment s’arrêter sur ces terres. 

Journal

Un Noël océanique

Depuis quelques jours le temps est au gris. Gris du brouillard et gris de la pluie dans les vignobles. Rien qui n'annonce vraiment les lumières étincelantes d'un Noël pourtant tout proche...Et puis, une fin d'après-midi, sur le front de mer, les derniers nuages menaçants passés, le ciel a fait la fête. Pas besoin de guirlandes, ni de boules multicolores. Un Noël océanique! 

Journal

Le premier jour de l'année

Le premier jour de cette année, à grands coups de rafales, le vent d'ouest a balayé la plage. Sur les dunes,  les oyats ont dansé avec Carmen,  à en perdre la tête. A marée haute, l'océan s'est déchaîné. Paysage originel, dantesque, bruyant, attirant et effrayant à la fois; contre lequel l'homme ne peut rien. Au fil des heures, l'océan avance, vagues dans tous les sens, brassant une gigantesque chantilly sur l'estran. Des flocons de crème volent au vent...On s'étonne et on admire. Dantesque.

Journal

Le Lac

Ce matin de Février, le lac transi de froid ressemble à un gâteau glacé où les bateaux lèvent l'ancre pour voguer ailleurs...

Journal

Le pays des matins flamboyants

Le ciel est sombre au dessus de l'estuaire. Les vignerons arrivent au bout des rangs pour commencer la taille. Les mauves et les roses recouvrent alors les vignobles. Et puis le ciel explose; en silence, flamboyant...

C'est comme si le soleil redoublait d'effort pour chasser la nuit afin que le jour soit à l'heure...

Journal

Un soir de Février, sur le chemin qui mène à l'océan

Un soir de février, sur le chemin qui mène à l'océan. Le soleil couchant tente, sans succès, un coup d'éclat. Venant de l'océan, les nuages se précipitent vers l'estuaire. Dans les villages, les rues sont désertes. Les paysages prennent des couleurs froides et métalliques...Des couleurs d'hiver...Il est temps de rentrer...

Journal

Il a neigé

Il a aussi neigé sur la presqu'île. Un évènement! On est si peu habitués. Il a neigé; mais pas assez pour faire des bonhommes de neige. Juste ce qu'il fallait pour gommer par endroits le paysage et pour un moment, retrouver son regard d'enfant... Au bout du chemin qui traverse la forêt, le bord de l'océan, blanc de neige et d'écume.... 

Journal

Dans les vignes de Mars

Dans les vignes encore endormies, les rangs ressemblent à des portées, les corneilles écrivent leur gamme. Le dos chargé de courage et d’espoir pour les mois à venir le vigneron taille avec précaution.

Journal

Mauvais temps sur l'océan

Cette semaine encore, des ciels chargés et tourmentés. Les jours se succèdent sur l'océan, sur le plage. Au même endroit, des moments différents, avec des couleurs et des lumières étonnantes, improbables. La route du littoral presque en noir et blanc...

Journal

Contenu de l'article en francais...

Journal

Ce matin sur l'estuaire

Venez vous assoir sur la digue. Regardez le soleil se lever sur l'estuaire. Ecoutez la marée qui monte...

Journal

Les bleus du soir

Un soir de cette semaine, il fallait prendre le chemin qui traverse la forêt de pins. Arrivé sur la plage, attendre, laisser le soleil passer de l'autre côté. Alors, ne restait que les bleus. Les bleus du soir...

Journal

Ce matin sur la plage

Il faisait bon ce matin. Je suis allé marcher sur la plage. De gros nuages noirs, venus du large, ont glissé lentement sur la plage glacée puis se sont noyés dans les baïnes. Jubilation d'enfermer la lumière et les formes. Frustration que celà ne dure plus longtemps...

Journal

Ce matin dans les marais

Ce matin, le chat m'a réveillé.  J'ai pris le chemin des marais. Savait il ce qui m'attendait. J'avais prévu un autre chemin, d'autres clichés. Changement de séquence, pour un grand moment. Merci le chat...

Journal

L'or coule à flots

C'est marée basse, le soleil se lève, timide, sur l'autre rive. Dans les esteys et sur l'estran, l'or coule à flots. Quelques minutes plus tard; le ciel et l'estuaire sont sens dessus dessous.

Le Médoc que j'aime; éphémère et transcendé par la lumière...

Journal

Les bleus Médoc

Il y a le bleu égyptien, le bleu de Prusse, le bleu caeruleum, le bleu outremer, le bleu cobalt...et puis il y a les bleus d'ici, les bleus du Médoc... Les bleus du lac délavés par les brouillards matinaux, les bleus de l'océan laqués par les vagues sur la plage... Et toujours un pêcheur ou un surfer, qui savent.....pour leur plus grand bonheur.

Journal

Hier soir au bord de l'océan

Hier, à l'heure du couchant, il fallait être dispendieux de son temps. Sur le chemin balisé qui traverse la dune, l'air était encore chargé du parfum des immortelles des sables. Arrivé sur la plage, une fois encore le promeneur a volé parmi les nuages. Un peu plus tard, sur le chemin du retour, un insecte géant s'est posé pour la nuit, au bord de l'océan ...Ce matin, le temps est gris...

Journal

L'estuaire

C'est marée basse, près de l'embouchure, imperturbables, des girafes regardent passer le fleuve. Après avoir raconté leurs histoires fabuleuses, les vieux gréements ont quitté le port de la Lune. Ils ont hâte de retrouver le grand large et glissent sur le dos de l'estuaire. Les eaux de la  "rivière" qui se souviennent des temps d'avant, frissonnent de bonheur sur le vasard. Pas très loin, dans les palus, de l'autre côté de la digue, les belles blondes d'Aquitaine n'ont d'yeux que pour leur plancher et n'en font qu'à leur tête... Enfin, c'est une façon de voir les choses.... 

Journal

Des rivages d'ailleurs

Quelques fois, souvent, c'est aussi le pays des rivages d'ailleurs, lointains et imaginaires où il est permis, comme dans un rêve, de marcher, pêcher la lumière du ciel, surfer ou voler au milieu sur les nuages, se promener à bicyclette sur l'océan...

Journal

Une journée d'été au bord de l'océan

Toute la journée, il a fait chaud. Le parfum des immortelles des mers mêlé de senteurs d'iode a plané au dessus des dunes. L'océan, est aussi bleu et plat que le ciel...Pourquoi aller chercher des déserts lointains ou des eaux turquoises à l'autre bout du monde. Et puis le soir, comme souvent, une fin de jour lumineuse...

Journal

Sur les bords du lac

Au delà de la forêt, le jour apparait. Les bateaux sortent de la nuit et voguent sur de l'or. Les rives du lac dessinent des poissons imaginaires. Au fil des minutes, avec le jour qui monte, tout s'efface.

A l'autre bout, après un café vite avalé, les pêcheurs alignent en silence leurs cannes au bout du ponton. Sur les bords du lac, une chaude journée d'août commence...

Journal

Au bout du chemin, un Komorebi

Novembre. Dans la forêt, les feuilles cramoisies attendent vaillamment les coups de vents pour tomber en une pluie d'étoiles... Un bruit de papier froissé accompagne le pas du cueilleur matinal...

Journal

Hier soir, au bord de l'océan

L'avenue qui mène à l'océan est déserte. Sur le front de mer, bien peu de monde. Il faut dire qu'il a plu tout l'après-midi. Peu de chance ce soir, de voir un coucher de soleil.

Et pourtant; intrigués par l'étrange lueur de cette fin de jour, quelques badauds sont venus. Ils ont bien fait.
Hier soir, entre deux averses, il y a bien eu un coucher de soleil. Un étrange coucher de soleil dont la luminosité orange frappait le dos des nuages, retombait en poussière sur les dunes et l'océan fumant.
Une étonnante luminosité enveloppait l'espace, donnant cette impression absurde, que tout s'était arrêté et d'être au point même où le soleil se couchait.

Journal

Il fallait regarder ailleurs

Beaucoup sont venus fêter Noël au bord de la mer. Les villas sont ouvertes pour quelques jours. Le temps de se retrouver et d'ouvrir les cadeaux. En fin d'après-midi, malgré le temps incertain, on prend la direction du front de mer. On discute, on rit et l'on attend patiemment que le soleil passe de l'autre côté. Mais ce soir là, il fallait regarder ailleurs, tourner le regard, côté sud, le long des dunes...Une lumière inhabituelle baignait la côte et la plage.

Journal

Les grues cendrées

Dans la forêt de pins les premiers rayons du soleil dissipent les brumes matinales. C'est l'heure où les grues cendrées qui passent l'hiver ici, quittent leur dortoir. Elles vont banqueter toute leur journée dans les champs tout proches. Et comme tous les jours en fin d'après-midi, juste avant que le soleil ne se couche, repues, elles reprennent ensemble le chemin de l'étang tout proche...

Journal

Un soir de février

Tout au bout de l'océan, le soleil a disparu. L'or s'étale, glisse sur l'estran laissé libre par le ressac. A chaque vague qui repart, la lumière rasante illumine la plage, dessinent des arabesques sur le sable. Du côté de Cordouan et au dessus des terres, les bleus s'effilochent, se mèlent puis se fondent au fil des minutes qui passent. c'est l'heure bleue. La nuit va tomber. Il est l'heure de rentrer...

Journal

Le lac et le ciel

Et puis il y a les matins de Février où les ors, les ocres, les roses et la brume se mêlent. Une fois encore, le lac et le ciel se confondent. Les bateaux volent entre ciel et eau accompagnés des cormorans et des hérons.
Des couleurs inattendues et des images qui nous amènent sur d’autres rives...

Journal

Hier soir, au bord de l'océan

Hier soir, j'ai pris le chemin qui mène au bord de l'océan. La fin du jour aurait pu être banale.

Mais des morceaux de nuages se sont attardés longuement au dessus de l'horizon.
Le soleil, lui, a continué sa course vers l'autre côté du monde.
Et tout a basculé. La soirée a été éclatante. C'est la magie du bord de l'océan...

Journal

Et puis il y a les bleus

Juste avant le gris du mauvais temps, au bord de l’océan, avant que la nuit tombe, les roses se mêlent et se démêlent avec les bleus.

Journal

Au pied des dunes, l'océan

Le soleil est déjà haut. Sur le chemin qui traverse la dune blanche, les senteurs des immortelles et des panicauts se mêlent au parfum iodé de l'océan tout proche. De l'autre côté, au pied des dunes, la plage s'étire à l'infini. Loin des hommes, mouettes, sternes et autres goélands banquetent au bord des vagues...

Mise à jour

Veuillez Patientez...