Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Résultats de recherche pour: "Ca"

Journal

En passant par la Forêt du Truxet

Forêt silencieuse, aimable solitude,
Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré ! 
Dans vos sombres détours, en rêvant égaré, J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !    

Journal

Quand le Soleil se couche ici

Le soleil se couche sur nos plages Médocaines. Il est déjà chez nos voisins d'en face. Il s'est levé face à Rhode Island, devant les côtes rocheuses du Maine. 
Les plages de Wildwood dans le New Jersey, l’Estuaire du Delaware, la Baie de Chesapeake et les Vignobles du Maryland vont être inondés de lumière. Finalement, le Monde n’est pas si grand. Il suffit de tendre le regard.      

Journal

La fin de l'Hiver approche

La fin de l'Hiver approche. Les rangs de Vignes zèbrent encore les pentes graveleuses. Il est encore temps de finir la Taille. Les Vignerons sont à la tâche. Notes et Clefs se sont échappées du papier des partitions pour jouer avec le Vent. Bientôt le Printemps tournera cette page et les portées disparaîtront.         

Journal

Sur le Chemin du retour

Début Avril. Dans les Marais, Aigrettes, Spatules et Canards font une halte pour quelques jours, sur le Chemin du retour, avant de repartir vers le Nord....      

Journal

On y vient de très près ou de plus loin

On vient ici à pied, à bicyclette ou en voiture. On arrive de tout près mais aussi de plus loin. On s'assoit sur le Sable, sur un Banc ou bien l'on s'installe comme au drive in, au bord de la route côtière. Ici, on vient voir le Coucher de Soleil. Il n'y a que le Coucher de Soleil. On y vient seul, en amoureux, ou bien en bande. On fume une cigarette, on prend des photos, on discute à voix basse. On pense que l'on a de la chance d'être là. Certains ouvrent grands leurs yeux et restent silencieux. C'est comme si c'était la première fois. Mais ce n'est pas la première fois.On est déjà venu et l'on reviendra.  

Journal

Le Lac veut nous étonner

Un autre jour, c'est le Lac, qui pour quelques instants, veut nous étonner en prenant des allures de Lagon...     

Journal

Aller se tremper les pieds

Lorsque le temps est encore incertain, sur des photos de Dunes et de Plages on rêve que l'été arrive enfin. Aller se tremper les pieds....         

Journal

On rêve du Bleu de l'Océan

Quand le temps est incertain ou bien que l'on est loin d'ici, on rêve du Bleu de l'Océan...      

Journal

Le chemin près du Gua 1/2

Sur le chemin près du Gua, la balade aurait pu être banale. Chevreuil, Echasses blanches, Canards en ont décidé autrement...Le chevreuil s'est attardé près de la mare.....         

Journal

L'Estey est encore endormi

Le soleil vient à peine de se lever. L'Estey est encore endormi, les bateaux attendent de mettre les voiles sur l'Estuaire....    

Journal

Une Carte Postale

Enfin les Vacances! Nous avons du beau Temps. La Mer est belle. Nous nous baignons tous les jours. Les enfants s'amusent beaucoup à la Plage. Le Matin nous allons au Marché. Quelques fois, nous y dégustons des Huitres. Les grands font du surf jusqu'a tard dans la soirée....      

Instants & Lieux

Au milieu des Vignobles

Ces grands jardins que sont les Vignobles du Médoc, changent au fil des saisons, parfois ils s'amusent à ressembler à la Toscane. La main de l'homme est passée par là, toujours présente, patiente et laborieuse.

Instants & Lieux

Les Marais

Les Marais offrent des paysages magiques. L’hiver les arbres et les joncs se reflètent sur l’eau des Chenaux, dans une symétrie parfaite, dessinant des arabesques complexes où se cachent mille créatures extraordinaires.

Enveloppés par les brumes matinales, les roselières et les plans d’eaux deviennent mystérieux et poétiques. Hérons, Aigrettes, Avocettes Elégantes, Vanneaux Huppés, Cygnes, Canards Souchet, Sarcelles d'Hiver, Chevaliers gambettes et Oies Cendrées y font une halte.

Journal

Sur l'autre Rive de la Presqu'île

Arrivé trop tôt, le Courlis Cendré s'est perché sur le portail du Carrelet. Accompagné des Mouettes toutes aussi matinales, il attend patiemment que la Marée descendante découvre le Vasard. Alors ils pourront prendre tranquillement leur petit-déjeuner. Vers et Mollusques feront l'affaire...

Journal

Une fin d'Après-Midi sur l'Estuaire

C'est la fin de l'après-midi. Ce n'est pas encore Marée Basse. Sur le ponton du Carrelet, les Mouettes attendent patiemment que la rive se découvre en se réchauffant aux derniers rayons de soleil. Ou peut-être regardent t'elles étonnées, à l'embouchure de l'Estuaire, Royan et sa Cathédrale, avec des envies de Voyage...

Journal

L'Estuaire ne cesse de nous étonner

Décidémment l'Estuaire ne cessera pas de nous étonner ! Ce Matin encore, pour quelques instants c'était; Cadeau...

Journal

Test Url Canonique

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin ullamcorper consectetur diam, nec bibendum nunc vestibulum eget. Sed vestibulum lectus sed lacus volutpat, non molestie justo gravida. Etiam nec bibendum nisl. Vestibulum ut quam libero. Maecenas sodales, nisi nec pulvinar aliquet, justo lorem tincidunt arcu, sed mollis est magna pretium enim. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Morbi ultricies ligula dui. Cras consequat arcu lectus, at rhoncus nulla euismod sed. Nullam luctus lacinia ligula. Nullam sed lorem urna. Nullam dignissim ultrices interdum. Nullam sodales ut tortor non lobortis. Donec ligula arcu, dapibus at placerat et, egestas eget massa.

Maecenas tempor, arcu quis commodo convallis, augue ipsum iaculis metus, in tempor metus magna a enim. Proin in ornare enim, sed efficitur magna. Mauris mollis aliquet dignissim. Duis ornare nunc vel sollicitudin imperdiet. Praesent consequat odio volutpat ante maximus blandit mollis quis est. Phasellus id pharetra nibh. Pellentesque mattis, urna eget tempor commodo, sapien justo maximus sapien, convallis tempus risus odio non nisi.

Journal

Sur le Chemin vers la Ville

On passe régulièrement par là pour aller à la Ville. C'est plus court, plus "sympa". Il suffit d'un Matin d'Automne un peu plus paresseux que les autres et le Chemin appelle un autre regard. Ce n'est plus la Route habituelle. Encore une fois, il faut vite profiter, car ces moments là sont éphémères ...

Journal

Vacances de Noël, au bord de l'Océan.

Fin Décembre, il fait beau. Les Vacanciers de Noël se promènent par grappes sur la Plage. Pendant quelques heures, ne penser à rien, profiter, vivre le moment présent, se saouler de grandes inspirations iodées et du claquement régulier des rouleaux échevelés sur la Grève. On vient là pour cà. Ici, l'Esprit devient libre et s'aventure vers l'horizon. Un peu plus loin, vers le Sud, une Brume estompe la longue Dune Blanche. Le Vent d'Est et les Vagues font le spectacle. En fin d'après-midi, il y a encore du monde, les bancs du Front de Mer sont pris d'assaut pour le Coucher de Soleil. Car encore une fois, celà valait la peine de venir....

Journal

Matin de Cristal

La froideur de la Nuit a givré la Lande Médoquine. Au petit Matin, les abords du Lac prennent alors des airs de Taïga. Tout est figé, pas un bruit. Les doigts sont engourdis. J'aime ces Instants où ce Pays jouant avec la lumière encore timide, nous fait croire que l'on est ailleurs. Loin, très loin. Mais il faut vite en profiter car encore une fois, çà ne dure pas très longtemps. C'est Noël en Janvier!...

Journal

Komorebi

Komorebi. C'est le court l'instant où la lumière du soleil traverse la Forêt. Komorebi. Un mot, un seul mot pour décrire un moment magique. Un moment éphémère étonnant où le Paysage prend une dimension telle qu'il est difficile de décrire ce qui se passe devant soi, en soi. Un fois le charme rompu, plus loin, à l'orée du bois, une encre de chine. Rien à rajouter.

Journal

Route du bord de mer

Près de la route qui longe l'océan, l'air chaud brasse le parfum des d'immortelles de mer. Frustrées de quelques jours de mauvais temps, les planches sont de sortie et prennent le chemin qui mène à la plage. Le soir, cela valait la peine d'être resté, ou peut-être d'être revenu....

Journal

Le lagon

Une fin de mois d'août en demi-teinte. Et pourtant, sur mon chemin, des bleus, des roses, des mauves...Lagon. Sur la plage, grisée, une mouette imite le perroquet. Bleue. Exotique....

Journal

Une rive et une autre

Ce vendredi de novembre, des bords de la rivière au bord de l'océan le soleil est passé. Lorsqu'il s'est levé, l'estuaire a brulé. Et puis il est monté et n'en pouvant plus, il s'est couché derrière les dunes. Onze heures de rotation, comme si de rien n'était....

Journal

Le lac, encres de chine

Les jours de brouillard, sur la page blanche laissée par la nuit, les roseaux dessinent des arabesques. Assis sur le sable de la grève, l'imagination se met en route, le regard peut partir pour un long voyage.

Le lac et la rive d'en face ont disparu. A l'abri de la presqu'île, un héron vole prudemment au dessus de l'eau avant de se percher sur un bateau fantôme pour attendre que la brume se lève. Invisible, le sifflement d'un vol de cygnes passe au dessus des grands pins en direction des mares toutes proches. 



Journal

Le premier jour de l'année

Le premier jour de cette année, à grands coups de rafales, le vent d'ouest a balayé la plage. Sur les dunes,  les oyats ont dansé avec Carmen,  à en perdre la tête. A marée haute, l'océan s'est déchaîné. Paysage originel, dantesque, bruyant, attirant et effrayant à la fois; contre lequel l'homme ne peut rien. Au fil des heures, l'océan avance, vagues dans tous les sens, brassant une gigantesque chantilly sur l'estran. Des flocons de crème volent au vent...On s'étonne et on admire. Dantesque.

Journal

Une entrée fracassante

La nuit n'a pas encore tout à fait basculé. J'ai abandonné mon bol de café sur la table de la cuisine. Au dessus des marais le jour a fait une entrée fracassante. On aimerait que celà dure plus longtemps...

Journal

Il a neigé

Il a aussi neigé sur la presqu'île. Un évènement! On est si peu habitués. Il a neigé; mais pas assez pour faire des bonhommes de neige. Juste ce qu'il fallait pour gommer par endroits le paysage et pour un moment, retrouver son regard d'enfant... Au bout du chemin qui traverse la forêt, le bord de l'océan, blanc de neige et d'écume.... 

Journal

Les bleus du soir

Un soir de cette semaine, il fallait prendre le chemin qui traverse la forêt de pins. Arrivé sur la plage, attendre, laisser le soleil passer de l'autre côté. Alors, ne restait que les bleus. Les bleus du soir...

Journal

L'or coule à flots

C'est marée basse, le soleil se lève, timide, sur l'autre rive. Dans les esteys et sur l'estran, l'or coule à flots. Quelques minutes plus tard; le ciel et l'estuaire sont sens dessus dessous.

Le Médoc que j'aime; éphémère et transcendé par la lumière...

Journal

Des rivages d'ailleurs

Quelques fois, souvent, c'est aussi le pays des rivages d'ailleurs, lointains et imaginaires où il est permis, comme dans un rêve, de marcher, pêcher la lumière du ciel, surfer ou voler au milieu sur les nuages, se promener à bicyclette sur l'océan...

Journal

Un matin après l'averse

La nuit dernière, le mauvais temps est passé au dessus de la presqu'île. Je suis allé voir les nuages passer au dessus des eaux métalliques de l'estuaire pour s'échapper ensuite vers l'est....

Journal

Il suffit de peu

Il y a des jours où les couchers de soleil se font plus discrets. Et pourtant...il suffit des derniers bleus du jour, d'un nuage qui s'attarde au dessus de l'océan et de quelques mouettes qui attendent patiemment que la vague se retire... Alors le bonheur vous tombe dessus.

Journal

Les bords du lac

Du côté de l'océan, la nuit est encore accrochée à la forêt. Sur les bords du lac, des pêcheurs alignent déjà leurs cannes. Le claquement d'une rame que l'on pose sur la barque dérange des martin-pêcheurs qui slaloment entre les roseaux.  Au fil du jour qui se lève les nuages  s'effilochent. Les bords du lac ce matin de septembre...

Journal

Bonne Année 2019 sur les chemins du Médoc


Journal

Un matin de mars sur l'estuaire

Début, mars, l'aube a du mal à se lever. Il a plu toute la nuit, les derniers nuages passent l'estuaire et s'entassent lourdement au dessus de la rive d'en face. Dans les palus, des oies cacardent. Le temps se calme, c'est l'heure de la renverse. Le fleuve devient alors muet et s'étale jusqu'à l'océan comme un ruban de métal poli.  Comme par jeu, deux cormorans filent à toute vitesse au dessus des eaux plates. 

Journal

Hier soir, à bâbord

Hier soir, à bâbord de la presqu'île. Aujourd'hui c'est grand ciel bleu...

Mise à jour

Veuillez Patientez...