Les Chemins du Médoc: Blog photo sur le Médoc
Un blog photo sur le Médoc

Au fil du temps, des moments inattendus, improbables, des lieux sublimes, sur les chemins du Médoc

Au pied des dunes, l'océan

Jean Le Gabier

Le soleil est déjà haut. Sur le chemin qui traverse la dune blanche, les senteurs des immortelles et des panicauts se mêlent au parfum iodé de l'océan tout proche. De l'autre côté, au pied des dunes, la plage s'étire à l'infini. Loin des hommes, mouettes, sternes et autres goélands banquetent au bord des vagues...

Un soir d'été

Jean Le Gabier

Il a fait encore chaud cette semaine. Hier soir, nous avons repris la direction de la plage, posé les vélos. Nous avons marché le long de la plage. L'air était lourd et moite. L'océan ressemblait à un lac. Le temps glissait lentement vers le large, le soleil est lentement passé de l'autre côté. Alors tout le monde est rentré....

Au bord de l'eau

Jean Le Gabier

Au bout d'un jour de canicule, les promeneurs, les baigneurs et les surfeurs sont restés très tard au bord de l'eau. Au dessus d'un océan abattu de fatigue, la lumière blanche et brûlante du jour s'est dissipée avec le coucher du soleil. Un nuage est passé...

Les marais de Juin

Jean Le Gabier

A l'aube le soleil se lève au dessus de la forêt qui borde les marais. Des canards changent de mare en cancanant. La brume se faufile entre les roseaux. Dans les hautes herbes un faisan lance des cris. Au pied de la "tonne" les avocettes prennent leur petit déjeuner en bavardant bruyamment.

Hier soir, à bâbord

Jean Le Gabier

Hier soir, à bâbord de la presqu'île. Aujourd'hui c'est grand ciel bleu...

Jour de tempête

Jean Le Gabier

Jour de mauvais temps sur la presqu'île. Le vent souffle fort. Le sable et la pluie crépitent sur les cirés. Les nuages en lambeaux, passent à toute vitesse. Sur la crête des dunes, les oyats dansent comme des fous. L'océan est blanc d'écume. Sans répit, les vagues déferlent sur la plage ... Un jour de tempête.

Au bout du chemin, le lac

Jean Le Gabier

Sur le chemin, le brouillard du matin s’accroche aux grands pins qui longent l’océan. Pas un souffle de vent. Au bout du chemin il y a le lac.

Et puis il y a les bleus

Jean Le Gabier

Juste avant le gris du mauvais temps, au bord de l’océan, avant que la nuit tombe, les roses se mêlent et se démêlent avec les bleus.

Les roses de mai

Jean Le Gabier

En bordure de l’estuaire il n’est pas rare de voir les roses se perdre dans les palus et les vignobles, glisser sur le lac tout proche, et finir le jour dans la brume, au dessus de l’océan.

S'assoir au bord du monde

Jean Le Gabier

Au bout de la route, le ciel blanc de la fin du jour s'enflamme. Il faut vite prendre le chemin qui traverse la dune et s'assoir au bord du monde, pour rêver, regarder passer les dernières mouettes de la journée et l'océan s'endormir sur la plage... La nuit va tomber.

Mise à jour

Veuillez Patientez...